1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. "L'Attaque des Titans" : le tome 34 signe la fin d'une saga au succès démesuré
4 min de lecture

"L'Attaque des Titans" : le tome 34 signe la fin d'une saga au succès démesuré

S'il y a bien un manga que les lecteurs s'arrachent depuis une décennie, c'est bien "L'attaque des Titans" d'Hajime Isayama. Une œuvre majeure qui se termine...

Des librairie à Netflix, le phénomène "Attaque des Titans" est global
Des librairie à Netflix, le phénomène "Attaque des Titans" est global
Crédit : Netflix
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Il a fallu 34 tomes pour arriver au bout de l'aventure ! Ce 13 octobre 2021 sort en France le dernier volume de L'Attaque des Titans (Shingeki no Kyojin ou Attack on Titan) d'Hajime Isayama publié aux éditions Pika dans sa collection Seinen. Le public hexagonal a découvert cette œuvre en 2013 quand les premiers volumes ont été traduits et publiés. Depuis, le succès est devenu aussi gigantesque que les antagonistes profondément dérangeants de ce manga. Tous les trois mois un nouveau tome sortait et tenait les lecteurs en haleine (l'un des avantages considérables des mangas reste le prix accessible et le suspense finement dosé). Aujourd'hui, les fans vont découvrir la conclusion des histoires d'Eren, Mikasa ou Armin. Pas de spoilers ici, vous pouvez lire tranquillement la suite de cet article. 

Si vous n'avez pas la moindre idée de ce qu'est L'Attaque des Titans, permettez-nous de vous donner quelques informations de base sur cet univers. L'Attaque des Titans nous plonge dans un univers parallèle post-apocalyptique. L’humanité (du moins ce qui l'en reste) vit retranchée dans des cités protégées par de gigantesques murs. Ce système de défense d'inspiration médiévale ne sert pas à résister à des armées ennemies mais à des Titans. Ces géants aux expressions faciales particulièrement inquiétantes détruisent les villes et dévorent les humains sur leur passage. Une calamité que seuls des hauts murs et une troupe d'élite équipée de lames et de grappins sophistiqués peuvent contrer. 

Comme souvent avec les mangas, il y a l'intérêt du monde, des combats et les liens entre les personnages mais il y a aussi toute une myriade de thèmes cachés et de métaphores qui permettent d'offrir de l'épaisseur à l'intrigue. Critique de la société, contemplation des systèmes autoritaire et militaires, deuil, dépression, réflexions philosophiques sur l'humanité... L'Attaque des Titans s'épluche comme un oignon. Au fur et à mesure que les cercles concentriques des murailles s'effondrent, les secrets sont révélés. Mais tout doucement. Pour connaître l'origine des fameux Titans, les lecteurs ont dû attendre le tome 31 par exemple pour que le voile se lève (mais pas complètement). C'est cette maestria dans la gestion des cliffhangers qui a fait le succès de cette série. 

Le tome 34 de L'Attaque des Titans"
Le tome 34 de L'Attaque des Titans"
Crédit : Pika

Deux alliés de poids : Netflix et le Pass Culture

Si L'Attaque des Titans a été un grand succès au Japon et en France, l'autre pays du manga dans le monde, il faut reconnaître qu'il y a eu un tournant ces dernières années. 6 millions d'exemplaires des mangas se sont vendus entre 2013 et 2020 mais avec le confinement et des petits coups de pouces financiers comme le Pass Culture, les chiffres de vente se sont envolées. Pika Edition a, par exemple, vendu 12 fois plus de tome 1 en 2021 qu'en 2020. Et lorsque l'on commence une série, il est probable que l'on veuille la compléter le plus vite possible et donc... que l'on achète les 33 tomes suivants. 

Aujourd'hui, "5.000 lecteurs achètent un tome 1 par semaine en France", estime l'éditeur. Un recrutement massif qui provoque une accélération phénoménale chez les imprimeurs. Près de 170.000 exemplaires du tome 34 ont déjà été imprimés par exemple. Un enthousiasme qui (pour un 34e volume, puisqu'une série perd toujours quelques lecteurs par tome) qui n'est réservé qu'au plus grands auteurs de fiction. Seule une poignée d'auteurs pourraient espérer une telle confiance de leurs éditeurs. Au Japon, L'Attaque des Titans explose les compteurs avec des chiffres hallucinants pour nos marchés : plus de 100 millions de volumes vendus.

À lire aussi

Le Pass Culture n'est pas le seul élément d'explication à ce succès fulgurant. Il faut saluer le triomphe de l'adaptation en animé qui cartonne toujours sur Netflix par exemple. L'animé compte déjà 4 saisons divisées en plusieurs parties et qui reprend le déroulé des mangas avec parfois quelques ajustements. La saison 1 retrace les événements de 6 premiers tomes et la saison 4 commence au tome 23 par exemple. 

Un empire multimédia

L'univers se démultiplie bien au-delà du manga originel : animé, films, romans, jeux vidéo, albums, produits dérivés.... La conquête des Titans est totale. Le succès populaire est aussi accompagné d'un succès critique avec des avis plutôt unanimes sur la qualité de l'œuvre. Les doublages (même français) sont salués, les morts violentes et surprises provoquent autant d'émois que les décès soudains des meilleurs épisodes de Game of Thrones. Les fans slaloment comme rarement à travers des réseaux sociaux gorgés de spoilers (la faute aux versions japonaises qui sortent toujours en avance). 

La saga n'échappe pas à la polémique notamment sur la lecture politique de l'œuvre que certains considèrent comme une ode au fascisme. D'autres expliquent que le totalitarisme, s'il est montré, sert surtout à dénoncer les travers de ces systèmes... Au final, c'est surtout le mystère, l'intrigue percutante et un style graphique très identifiable qui font le secret du succès, sur la longueur, de L'Attaque des Titans

Si vous voulez découvrir le manga (ou faire plaisir à vos proches à Noël), plusieurs versions vous attendent en librairie : une intégrale, une collection en grand format "titanesque" (naturellement), les volumes collectors, les volumes classiques et toute une série de guides et autres volumes spin-off qui permettent d'en savoir plus. Comptez 7 euros par tome standard soit un peu moins de 238 euros pour une collection complète sur vos étagères. Si vous n'avez pas de place dans votre bibliothèque, il faut savoir que les mangas se lisent aussi très bien au format numérique sur smartphone, tablette ou liseuse. N'hésitez pas non plus à regarder du côté du marché de l'occasion parfois très intéressant. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/