3 min de lecture Laissez-vous tenter

Jean-Jacques Aillagon : "Jacques Chirac a fait très tôt le choix d'aimer l'ailleurs"

INVITÉ RTL - Jean-Jacques Aillagon le commissaire de l'exposition "Jacques Chirac ou le dialogue des cultures" du Quai Branly est l'invité de RTL.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Jean-Jacques Aillagon, partie 1 Crédit Image : Romain Boé | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Monique Younès
Monique Younès Journaliste RTL

Jacques Chirac est à l'honneur au musée du Quai Branly à Paris. Un musée qu'il a voulu, dont il a porté le projet et qu'il a inauguré il y a 10 ans, le 20 mai 2006. Une exposition est consacrée à  l'ancien président de la République : Jacques Chirac ou le dialogue des cultures, elle dresse le portrait culturel de l'homme à travers 180 objets et œuvres d'art. Le commissaire de cette exposition, Jean-Jacques Aillagon, ancien ministre de la Culture, et proche de Jacques Chirac nous en dit plus sur l'événement, qui démarre le 21 juin.

Jean-Jacques Aillagon fait partie de l'entourage de Jacques Chirac depuis 1985. Il ne l'a pour ainsi dire pas quitté pendant trente ans. "Il m'arrive de le voir, je l'ai vu en novembre dernier. Il est fatigué, il est retiré du monde et entouré des siens", explique Jean-Jacques Aillagon. Cette exposition du Quai Branly retrace la passion de Jacques Chirac pour les arts premiers en particulier. Pourtant, l'ancien président a d'abord caché son intérêt pour la culture. "Il a toujours tenté de dissimuler son intérêt pour la culture. C'est de la pudeur. Ce n'est que progressivement que s'est révélé son intérêt pour la Chine, le Japon, les arts premiers", poursuit Jean-Jacques Aillagon.

Une exposition comme un jeu de piste

C'est comme si Jean-Jacques Aillagon avait dépouillé les musées de France de leurs plus grands chefs-d'œuvre, c’est étourdissant. L’exposition fait d’abord pensé à un jeu de piste. On passe d'un masque double Baolé de la Côte d'Ivoire à L'Homme qui marche de Giacometti, d'un bouddha birman à un coffre à canopes égyptien, d'un enfant Jésus indien à un dieu Fro, ithyphallique en diable, originaire du Pas-de-Calais. Ils sont coquins ces gens du nord. Bref, toutes les cultures de toutes les époques sont là, mais elles sont là comme les pièces d’un puzzle qui peu à peu, révèle une sorte de portrait sentimental de Jacques Chirac

C’est de l’art, oui, mais ce sont surtout des émotions. À part quelques prétentieux professeurs ou doctes experts, nous sommes tous des enfants en face des chef-d’œuvres, et on imagine très bien l’émerveillement enfantin de celui qui fut le président des Français pendant douze ans. On le voit d’ailleurs sur certaines photos en train de regarder et surtout de toucher ces pièces exceptionnelles, avec ses grandes mains. "L'un de ses gestes favoris c'est de saluer de sa main complètement détendue, ce grand geste d'amitié", résume le commissaire d'exposition. 

La 98e exposition temporaire du Quai Branly

À lire aussi
L'application Whisperies sur tablettes et ordinateur coronavirus
Confinement : Whisperies, l'application qui offre gratuitement 800 livres jeunesse

Cette exposition Jacques Chirac au Quai Branly, c'est aussi une évocation de l'histoire artistique et culturelle du XXe siècle. "Il a fait très tôt le choix d'aimer l'ailleurs. Je pense qu'il aurait aimé être une sorte de Rimbaud en larguant les amarres pour l'ailleurs et l'autre", raconte Jacques Chirac. Depuis les atroces exhibitions d’indigènes lors des expositions universelles jusqu'à l'inauguration du musée du quai Branly, le monde a changé. En fondant ce musée, Jacques Chirac a participé à ce changement. Et il a même changé au contact de l'art et c'est aux spectateurs de changer l'idée qu'ils avaient de Jacques Chirac. "C'est sa part de rêve de devenir traducteur. Jacques Chirac est plus à l'aise dans les horizons lointains que dans les réalités proches", explique le commissaire de l'exposition. 

Puisqu’on est à l’heure des bilan, sachez que le musée du Quai Branly a accueilli en 10 ans près de 15 millions de visiteurs, à 80 % de français. Et beaucoup de jeunes, comme l'a précisé le président du Quai Branly, Stéphane Martin. La collection permanente est exceptionnelle. Mais il faut savoir que l’exposition consacrée à Jacques Chirac est la 98e exposition temporaire organisée par le musée du Quai Branly, qui raconte comment Jacques Chirac en est venu à créer le Quai Branly, un vrai roman. "C'est l'une de ses principales réalisations", conclut Jean-Jacques Aillagon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laissez-vous tenter Quai Branly Exposition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants