2 min de lecture Littérature

Des journées fatiguantes, fatigantes… ou fatiguant ?

Ils se ressemblent comme des frères… mais il ne faut pas les confondre ! Muriel Gilbert nous aide à distinguer entre les triplés participe présent, gérondif et adjectif verbal.

livre Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Des journées fatiguantes, fatigantes... ou fatiguant ? Crédit Image : ERIC FEFERBERG / AFP | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

Flavio, 9 ans, et sa maman Gianna m’ont appelée au secours. Ils sont embrouillés par trois types de mots qui se ressemblent comme des frères. Ces triplés s’appellent gérondif, participe présent et adjectif verbal. Ils se terminent tous par A.N.T. 

Le gérondif, c’est cette forme verbale qui est précédée de la préposition en : "en arrivant", "en chantant", "en apprenant", etc. : "En apprenant la grammaire, Flavio se pose des questions sur le gérondif".

Le participe présent, c’est le gérondif… sauf qu’il n’est pas précédé de en : arrivant, chantant, apprenant… : "Flavio, apprenant la grammaire, s’interroge sur le participe présent".  Mais ce qui turlupine Gianna et Flavio, c’est surtout qu’ils ont lu dans leur livre de grammaire que le participe présent est invariable – et c’est exact, de même que le gérondif, d’ailleurs. "Pourtant, on dit bien 'Des journées fatigantES', m’écrit Gianna, ou est-ce 'Des journées fatiguant...'? Nous sommes perdus, merci de nous éclaire".

On dit bien "des journées fatigantes", bien sûr. En fait, ce qui trouble Gianna et Flavio, c’est la troisième forme en "ANT", le troisième triplé, l’adjectif verbal (un adjectif formé sur un verbe, comme fatigant/fatigante est issu du verbe fatiguer). L’adjectif verbal est un adjectif,  et il s’accorde, comme tous les adjectifs. On dit donc bien "fatiguant Flavio, la grammaire lui donne envie de dormir", participe présent, invariable. Mais "la grammaire est fatigante", où fatigante est adjectif, donc s’accorde. Mais attention, avec fatigant, il y a un petit piège orthographique supplémentaire… Amis des mots, si vous écrivez "Muriel est fatigante", pas de U après le G ! Muriel est fatigante : GANTE. Mais "en fatiguant Muriel", GUANT. 

À lire aussi
Jean-Louis Fournier et son chat Art Déco littérature
"Les livres ont la parole" : "Merci qui ? Merci mon chien" de Jean-Louis Fournier

Voilà qui répond du même coup à un message que m’ont envoyé Isabelle et Pascal, "de fidèles auditeurs de RTL Matin Week-end qui apprécient particulièrement le Bonbon sur la langue" (merci Isabelle et Pascal !), et qui me demandent justement de leur rappeler la différence entre fatigant GANT et fatiguant GUANT. La différence, c’est que le participe présent et le gérondif s’écrivent GUANT, tandis que l’adjectif verbal s’écrit GANT

De jolis pièges pour les dictées

En résumé : "Ils sont fatigants, elle est fatigante", pas de U après le G, mais on accorde ; en revanche, participe présent ou gérondif, un U après le G… mais on n’accorde pas. À noter qu’il est très fréquent que l’adjectif verbal s’écrive un peu différemment du participe présent tout en se prononçant de la même manière. Ça fait de jolis pièges pour les dictées. 

En somnolant ANT, mais un enfant somnolent ENT ; en suffoquant QUANT mais un été suffocant CANT, en influant ANT mais un personnage influent ENT. Bref, méfiez-vous des ANT ! En cas de doute, je ne le répéterai jamais assez, faites comme moi : n’hésitez pas à ouvrir votre dictionnaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Mots
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants