2 min de lecture Société

Delphine de Vigan explore le Far West de YouTube dans "Les enfants sont rois"

INVITEE RTL - "Unboxing", "buy everything"... L'écrivaine nous plonge dans le monde des très jeunes influenceurs dans son dixième roman.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Delphine de Vigan est l'invitée exceptionnelle de Bernard Lehut et d'Yves Calvi. Elle publie demain chez Gallimard "Les enfants sont rois". Un roman événement consacré au phénomène des influenceurs. Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut et Aymeric Parthonnaud

Le 4 mars 2021, Delphine de Vigan publiera son dixième roman, Les enfants sont rois (Gallimard), un livre qui sera, sans aucun doute, l'un des événements littéraires de cette année 2021. 

Les enfants sont rois appartient au genre des livres impossibles à lâcher. Le livre qui vous happe, vous avale, vous plonge dans une fatale et délicieuse addiction. Bref, le livre qui vous fait sauter les repas et les heures de sommeil. Le roman traite aussi d'un fait de société particulièrement inédit en littérature car très récent. 

Mélanie, l'héroïne, diffuse sur YouTube des vidéos de ses enfants : Sammy et la petite Kimmy. Face au succès, ce qui n'était qu'une distraction devient une chaîne de télé familiale, "Happy Récré", suivie par des millions d'abonnés et générant de juteux profits. Mais tout bascule le jour où Kimmy disparaît

Fugue ? Kidnapping ou enlèvement par un pédophile ? La brigade criminelle enquête. Dans ses rangs, Clara. Mélanie et Clara, offre un magnifique tête-à-tête entre deux femmes que tout oppose. Le livre de Delphine de Vigan est une prouesse d'écriture, il se lit comme un thriller, un roman social et même une échappée finale vers l'anticipation et l'autrice traite un thème vertigineux : les réseaux sociaux, leurs dérives, l'obsession d'être vu, de voir et de consommer. 

À lire aussi
confinement
Littérature : submergée, Gallimard ne veut plus recevoir vos manuscrits

"Il y a un peu plus de deux ans, j'ai vu un reportage à la télévision qui montrait deux très jeunes enfants influenceurs, raconte Delphine de Vigan au micro de RTL. J'ignorais absolument tout de ce phénomène. J'ai été assez saisie par les images. Et comme souvent quand un fait de société me percute, l'idée de l'écriture vient assez vite. J'ai fait ensuite des recherches et j'ai découvert cet univers, cet écosystème qui existe autour des enfants influenceurs".

>
Envoyé spécial. YouTube : enfants sous influence - 31 mai 2018 (France 2)

Une loi insuffisante

Delphine de Vigan s'intéresse au destin de ces enfants transformés en hommes-sandwiches contemporains. Le contenu créé tourne quasi exclusivement autour de la consommation et de la satisfaction immédiate des désirs par la grande tradition des "unboxing" [vidéos dans lesquelles des YouTubeurs déballent des jouets, friandises, objets technologiques pour les tester et, souvent, donner envie d'acheter] ou des "buy everything" [tout acheter, frénésie de consommation où le but premier est d'acheter un maximum d'objets sans en avoir foncièrement besoin]. "Tout ce que je décris existe partout, en France, au Japon, aux États-Unis", décrit Delphine de Vigan. "Les vidéos sont ensuite filmées et montées par les parents et les 10, 20, 30 millions de vues, ce sont des enfants qui regardent. C'est une forme de publicité à peine déguisée", constate l'écrivaine.

Peut-on parler cependant d'abus lorsque l'on évoque ces parents qui soumettent leurs enfants au regard des autres à ce point. "J'aurais tendance à dire oui mais je n'avais pas pour autant envie de juger ces familles. Mon idée de romancière, c'était de rester à hauteur de ces personnages. Tenter de comprendre Mélanie, de comprendre d'où elle vient et ce qui est à l'œuvre, explique Delphine de Vigan. Au-delà des préoccupations économiques qui sont réelles, je voulais comprendre ce qui se joue intimement dans cette femme qui avait 17 ans quand la télé-réalité est apparue en France".

La France est le premier pays à avoir essayé de légiférer pour encadrer cette activité sur YouTube. "C'est une tentative d'encadrer le Far West qu'est YouTube pour les enfants", tempère l'autrice qui juge la loi totalement "insuffisante". "Cette loi ne suffira pas à arrêter l'époque", conclut-elle. 

"Les enfants sont rois" de Delphine de Vigan
"Les enfants sont rois" de Delphine de Vigan Crédit : Gallimard
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Réseaux sociaux Youtube
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants