1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Twitter se déchire sur la photo du petit Aylan Kurdi
2 min de lecture

Twitter se déchire sur la photo du petit Aylan Kurdi

CLICS À LA UNE - La photo de cet enfant migrant retrouvé mort sur une plage turque a créé une grande émotion et un débat.

Un officier turc portant le corps d'un petit garçon mort noyé dans le naufrage de deux embarcations, le 2 septembre 2015
Un officier turc portant le corps d'un petit garçon mort noyé dans le naufrage de deux embarcations, le 2 septembre 2015
Crédit : STR / DOGAN NEWS AGENCY / AFP
Twitter se déchire sur la photo du petit Aylan Kurdi
03:14
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Cette photo du petit Aylan Kurdi a été extrêmement commentée sur les réseaux sociaux, jeudi 3 septembre. Il faut savoir que ce débat ne date pas d'aujourd'hui sur Twitter. Un utilisateur très influent, l'avocat qui tweete sous le pseudonyme de "Me Eolas" a, le 29 août dernier, posté 4 photos d'enfants dont les corps sans vie ont été rejetés sur une plage libyenne.

Immédiatement, deux camps se sont affrontés sur Internet : ceux qui, choqués, ne supportaient pas de voir ces images brutes sans être prévenus et trouvaient cette publication indécente. Et ceux, choqués aussi, qui trouvaient qu'il fallait montrer cette réalité pour enfin lancer un débat et surtout commencer à agir.
Maître Eolas tweetait d'ailleurs, quelques instants, après son point de vue : "Je réponds d'avance : désolé de vous empêcher de ne pas y penser et de regarder ailleurs." S'arrêter de commenter pour agir ? Choquer ou ne pas choquer ? N'utiliser que des mots ou la force des images ? Le débat était très vif et plutôt en faveur d'une certain voile du pudeur sur ces photos.

Le rapport de force s'est inversé ces dernières 24h avec la désormais tristement célèbre photo d'Aylan Kurdi qui a fait le tour du monde. L'image divise toujours mais les messages envers les médias français qui n'ont pas placé cette image en une contrairement aux médias anglo-saxons ont été nombreux.

Le tweet de Christiane Taubira à ce sujet a été très commenté aussi. Connue pour ses textes souvent lyriques et son amour de la poésie, la Garde des Sceaux a tweeté en son nom propre : "Son prénom avait des ailes, son petit cœur a dû battre si fort que les étoiles de mer l'ont emporté sur les rivages de nos consciences". Des centaines de retweets et de favoris. D'autres internautes, pas vraiment des sympathisant de la ministre, lui reprochait de ne pas agir, trouvant cette poésie déplacée.

À lire aussi

Et puis il y a ceux qui ont préféré échapper aux mots et échapper à la photo tout en évoquant l'information, par le dessin. De nombreux dessinateurs ont partagé leurs dessins reprenant la scène de l'enfant sur la plage.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/