1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Tinder, Bumble : les arnaques aux cryptomonnaies ont gagné les applications de rencontres
2 min de lecture

Tinder, Bumble : les arnaques aux cryptomonnaies ont gagné les applications de rencontres

Les arnaques aux cryptomonnaies se multiplient à travers le monde et ciblent désormais les applications de rencontres. Les 18-29 ans ne sont pas épargnés.

Application Tinder aux États-Unis (illustration)
Application Tinder aux États-Unis (illustration)
Crédit : JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Les arnaques aux cryptomonnaies passent aussi par les applications de rencontres. Dans une enquête publiée le 21 février, le New York Times raconte comment les "romance scams" sont devenues de plus en plus courantes aux États-Unis sur Tinder, Bumble, Hinge et les applications les plus populaires. Les arnaqueurs crypto ont infiltré ces outils pour séduire des femmes en quête d'amour et les amener progressivement à considérer un investissement dans les cryptomonnaies.

Le quotidien rapporte plusieurs cas d'Américaines piégées après avoir entretenu des liaisons virtuelles durant plusieurs semaines. L'escroc se présente comme un investisseur à succès en cryptomonnaies, puis, après de longs échanges, déplace la conversation sur WhatsApp, où le chiffrement des messages lui permet de rester anonyme, et incite peu à peu la victime à envisager d'investir ses économies dans ces actifs numériques pour "apporter un peu de changement et un revenu supplémentaire" à sa vie. 

Une arnaque qui cible de plus en plus de jeunes

Une fois les premières transactions effectuées sur une plateforme légitime, comme Coinbase ou Crypto.com, l'escroc convainc la victime de transférer ses actifs vers un autre échangeur de crytpomonnaies, en apparence réaliste mais cette fois frauduleux. Les victimes peuvent retirer des petits montants au début, pour les rassurer, et sont incitées à investir davantage par les gains faciles qu'elles réalisent, avant de s'apercevoir par la suite qu'elles ne peuvent en réalité pas retirer l'intégralité de leur mise. Il est alors trop tard, l'escroc s'est enfui avec leur argent. L'une des victimes citées par le New York Times a perdu ainsi l'équivalent de 300.000 dollars en bitcoins, l'argent reçu de la vente de la maison de sa mère après son décès.
 
Les "romance scams" se sont intensifiées durant la pandémie, les confinements successifs incitant davantage les gens à rechercher l'amour par écran interposé. En parallèle, la popularité croissante des cryptomonnaies en ont fait un nouveau point d'entrée efficace pour les criminels. Selon l'Autorité américaine de la concurrence (FTC), environ 56.000 escroqueries amoureuses ont été signalées en 2021, deux fois plus que l'année précédente, pour des pertes totales s'élevant à près de 140 millions de dollars. Paradoxalement, les 18/29 ans, censés être plus au fait des usages technologiques que leurs aînés, sont de plus en plus représentés parmi les victimes. Ces dernières peuvent aussi être contactées par des biais plus traditionnels, comme Facebook ou Instagram.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.