1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Ségolène Royal contre le Nutella : les internautes ne lui pardonnent pas son revirement
2 min de lecture

Ségolène Royal contre le Nutella : les internautes ne lui pardonnent pas son revirement

REPLAY / CHRONIQUE - La ministre de l'Écologie a présenté "mille excuses" après avoir créé la polémique sur la consommation de la célèbre pâte à tartiner.

Ségolène Royal le 25 février 2015 (archives).
Ségolène Royal le 25 février 2015 (archives).
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Ségolène Royal contre le Nutella : les internautes ne lui pardonnent pas son revirement
02:58
Ségolène Royal contre le Nutella : les internautes ne lui pardonnent pas son revirement
02:54
Romain Renner
Romain Renner

Ségolène Royal a présenté ses excuses pour la polémique sur le Nutella. "Mille excuses", même ! La ministre de l'Écologie a publié ce mercredi 17 juin un message sur Twitter pour dire qu'elle préférait "mettre en valeur les progrès" de Ferrero en matière de respect de l'environnement. Malheureusement pour elle, les internautes ne comprennent pas le message. "Une ministre s'excuse pour avoir dit la vérité sur le Nutella ? Voilà de quoi alimenter le sujet du bac sur la vérité", ironise Jocelyne. "Comment peut-elle s'excuser ? C'est minable !", s'emporte Filnoir, qui souligne que le Nutella est composé à "73% de sucre et d'huile de palme".
"Elle a une nouvelle fois parlé sans réfléchir", accuse Lucas. Et le compte de Guillaume TC, connu pour ses "croisons-les", ces photos qui mélangent le visage de deux personnalités, poste un détournement de la photo de Ségolène Royal en "Liberté guidant le peuple". Vous savez, celle qui avait fait la une du Parisien magazine en octobre 2013. On y voit Ségolène Royal porter non pas le drapeau français mais une cuillère géante… de Nutella, bien sûr.

Gandhi au bac

Gandhi faisait partie des sujets proposés aux bacheliers. Une option qui n'a pas plu à tout le monde. "Je ne savais même pas qui était cet homme", raconte Zak. Ceux qui ont mieux suivi leurs cours d'histoire et qui ont révisé correctement sont soulagé. "Gandhi m'a sauvé la vie", se réjouit Sarah. Joséphine ajoute : "Gandhi est un bon gars".
Manque de bol, Charlie a visé complètement à côté : "J'ai révisé les Etats-Unis et la guerre froide et je suis tombé sur Gandhi ou l'Algérie. C'est quoi ces sujets sérieux !"

Un extrait du clip "Bitch, I'm Madonna"

Si vous voulez voir Madonna remuer des fesses et simuler la masturbation, le clip de Bitch, I'm Madonna est fait pour vous. Beyoncé, Miley Cyrus, Nicki Minaj, Rita Ora et Katy Perry font partie des invités de marque de ce clip de très bon goût, qui a fuité alors qu'il était censé n'être visible que sur Tidal, la plateforme de streaming musical du rappeur Jay-Z.

"Elle peut même inviter Obama dans son clip, sa chanson reste nulle", attaque Jojo. "Dites-moi que c'est une blague", supplie Clément. "Elle s'enferme dans la médiocrité", ajoute Arthur. "Le clip est bidon", l'achève Anaïs. Bref, c'est ce que l'on appelle un "bad buzz".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/