2 min de lecture Connecté

La reconnaissance faciale du Galaxy S8 n’est pas un système de sécurité

Samsung avait pourtant mis en avant la triple protection du Galaxy S8 lors de sa présentation à New York le 29 mars dernier.

Le Galaxy S8 a été présenté à New York
Le Galaxy S8 a été présenté à New York Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Pour sécuriser l’accès au Galaxy S8, il faudra choisir entre deux facteurs d’authentification biométriques, et non trois comme Samsung avait pu le laisser penser jusqu’ici. Présenté mercredi 29 mars lors d’une conférence de presse organisée à New York,le Galaxy S8 est équipé de plusieurs systèmes de protection pour verrouiller et sécruiser l’appareil. Outre un lecteur d’empreinte digitale, relégué à l’arrière pour agrandir la surface d’affichage de l’écran à l’avant, il bénéficie désormais d’un scanner d’iris et d’une fonction de reconnaissance faciale qui permet de débloquer l'appareil par un simple balayage du visage.

Cette dernière protection a déjà montré ses limites. Dans une vidéo postée par le site iDeviceHelp dans la foulée de la présentation du Galaxy S8 mercredi, un homme parvient à leurrer le dispositif d’un modèle de démonstration en lui présentant un autoportrait affiché en plein écran sur un autre smartphone. Une simple photo du visage permet de contourner la protection dès lors que le cliché a été pris "à la même distance et avec le même angle de vue que s’il s’agissait de l’utilisateur", explique l’auteur de la vidéo.

>
Galaxy S8 Facial recognition can be bypassed With a Photo DEMO

Pratique, rapide mais pas fiable

Samsung a réagi et reconnu les limites de cette technologie. "Aussi pratique soit-elle, la reconnaissance facial ne peut être utilisée pour le moment avec le Galaxy S8 pour authentifier l’accès à Samsung Pay (le système de paiement mobile de Samsung) ou au Secure Folder  (le dossier sécurisé)", a admis un représentant du groupe auprès du site ArsTechnica. Dans le Korea Herald, une autre source de la société sud-coréenne admet que cette technologie est destinée pour l’instant à un usage gadget et ne peut pas être considéré comme un système de sécurité fiable.

Aucune protection biométrique n’est incontournable. Des hackers ont réussi à tromper le lecteur d’empreinte de l’iPhone Touch ID à plusieurs reprises. La biométrie faciale peut aussi être contournée par des moyens plus ou moins élaborés. Pour protéger convenablement l’accès à un smartphone et leur dispositif de paiement mobile, les experts recommandent de combiner un ou plusieurs facteurs d’authentification biométrique et un code PIN, mot de passe ou dessin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Samsung Smartphone
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants