1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Pourquoi un morceau de la Station spatiale internationale s'est détaché ce lundi
1 min de lecture

Pourquoi un morceau de la Station spatiale internationale s'est détaché ce lundi

Un module accroché à la Station spatiale internationale depuis vingt ans a été désorbité ce lundi 26 juillet pour faire de la place au nouveau laboratoire scientifique russe et au bras robotique européen qui viendront s'y amarrer jeudi.

Le bras robotique européen ERA attaché au module Nauka s'arrimera à la Station spatiale le 29 juillet
Le bras robotique européen ERA attaché au module Nauka s'arrimera à la Station spatiale le 29 juillet
Crédit : ESA - D.Ducros
Sophie Joussellin & Benjamin Hue

C'est une opération inédite dans l'histoire de la Station spatiale internationale. Pour la première fois, un élément de l'ISS a été désorbité. Ca s'est passé au-dessus de nos têtes à la mi-journée ce lundi 26 juillet. 

Un des modules de la Station, dénommé Pirs, s'est détaché du segment russe de l'avant poste du vaisseau auquel il était amarré depuis une vingtaine d'années. L'objectif est de préparer le terrain à l'arrivée prochaine d'un nouveau module, le laboratoire scientifique russe Nauka lancé dans l'espace la semaine dernière.

Aux alentours de 13 heures, le module Pirs a donc été désamarré de l'ISS pour être désorbité. C'est-à-dire qu'on le fait plonger vers la Terre où il est censé se consumer en grande partie en traversant les différentes couches de l'atmosphère. Les débris qui en réchapperont tomberont dans l'océan Pacifique.

À la place de Pirs, on va fixer un nouveau module. Il s'appelle Nauka et est actuellement en orbite autour de la Terre. Il monte peu à peu en altitude et s'arrimera automatiquement à la partie russe de la Station jeudi 29 juillet. 

À lire aussi

Nauka en russe, ça signifie science, et ce nouvel élément d'une vingtaine de tonnes et de 70 mètres cubes est un véritable laboratoire scientifique polyvalent. Mais on trouve aussi dans cette partie russe de l'ISS une nouvelle cabine pour accueillir un cosmonaute supplémentaire et de nouvelles toilettes.

À l'extérieur, un bras robotisé de 11 mètres de longs est fixé sur son flanc. Baptisé Era, il a été conçu par l'Agence spatiale européenne. Il servira à transporter du matériel, notamment lors des sorties extravéhiculaires, quand il y a des réparations à faire sur l'ISS. Il pourra être piloté à la fois de l'extérieur de la Station par un astronaute mais aussi de l'intérieur de l'ISS et programmé depuis la Terre pour agir de façon autonome. Cinq sorties extravéhiculaires seront nécessaires pour l'installer lors des six prochains mois.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/