1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Pornhub, Youporn, Xvideos... Les sites pornographiques à l'épreuve de la vérification de l'âge
2 min de lecture

Pornhub, Youporn, Xvideos... Les sites pornographiques à l'épreuve de la vérification de l'âge

La justice française doit décider vendredi du blocage par les fournisseurs d'accès de neufs sites porno jugés trop faciles d'accès aux mineurs. Mais les solutions techniques pour vérifier l'âge des internautes sont difficiles à mettre en place.

Une personne sur son clavier d'ordinateur (illustration)
Une personne sur son clavier d'ordinateur (illustration)
Crédit : HO / CEOP / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

La France va-t-elle bloquer l'accès aux sites porno ? Le tribunal judiciaire de Paris doit rendre en début d'après-midi ce vendredi 8 octobre une décision très attendue sur une procédure intentée en urgence par deux associations de protection de l'enfance en lien avec la Chancellerie. Le 28 juillet dernier, e-Enfance et La Voix de l'enfant ont assigné en référé six fournisseurs d'accès à Internet pour leur demander de couper tout accès à neuf sites pornographiques jugés trop accessibles aux mineurs sur lesquels il suffit d'un simple clic pour confirmer sa majorité.

Érigée en priorité par Emmanuel Macron fin 2019, la lutte contre l'exposition des mineurs aux films X peine à se traduire dans les faits malgré un renforcement de l'arsenal législatif. Depuis juillet 2020, la loi impose aux sites pornographiques la mise en place d'un contrôle de l'âge des internautes, charge au CSA de saisir la justice en cas de manquement pour faire bloquer le nom de domaine des sites. 

Mi-novembre, trois associations ont saisi le gendarme de l'audiovisuel à ce sujet pour obtenir le blocage de huit sites pornographiques. Mais l'institution était toujours dans l'attente de la publication du décret d'application pour exercer son pouvoir. Et les sites porno sont toujours accessibles aux mineurs.

Tous les dispositifs peuvent être contournés

Hasard du calendrier, le décret a finalement été publié au Journal officiel le 7 octobre. Le texte confie également au CSA la tâche de donner aux sites pornographiques des lignes directrices pour mettre en place une vérification de l'âge des internautes. Une question qui a viré au casse-tête jusqu'ici. 

À lire aussi

Plusieurs pistes sont explorées pour faire appliquer la loi, comme le contrôle de la carte d'identité ou du passeport, la reconnaissance faciale, la transaction bancaire à zéro euro ou la détection de l'âge à l'aide d'un selfie. Les sites porno eux-mêmes ont adressé des questionnaires à leurs visiteurs français pour prendre la température ces derniers mois. Mais aucune solution ne s'est encore imposée, sauf à de rares exceptions, comme le site Jacquie et Michel qui demande à ses utilisateurs de procéder à une transaction bancaire avant de contrôler un document d'identité. 

De façon générale, les plateformes soulignent les coûts importants de ces techniques, la lourde responsabilité qu'ils font peser sur elles en matière de traitement des données personnelles et le risque de voir les internautes se tourner vers des sites moins regardants sur ces obligations légales. Ces dispositifs peuvent, en outre, être facilement contournés avec l'utilisation d'un VPN simulant une connexion depuis l'étranger. Si bien que les professionnels du secteur dénoncent une mesure avant tout symbolique. 

"Le gouvernement semble seulement vouloir profiter de l'effet d’annonce du blocage des plus gros sites sans aller au bout des choses tout en faisant porter un risque sur les données sensibles des Français en forçant les multinationales du porno à les collecter", regrettait en début d'année l'éditeur du site TuKif, auprès de NexInpact. Le webmaster notait également que le Royaume-Uni avait adopté une mesure similaire en 2017 avant de faire machine arrière plusieurs mois plus tard face aux difficultés techniques de sa mise en place.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/