1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Mission Apollo 11 : Neil Armstrong, l'histoire du premier homme sur la Lune
3 min de lecture

Mission Apollo 11 : Neil Armstrong, l'histoire du premier homme sur la Lune

PODCAST - Neil Armstrong, l'astronaute américain, reste gravé dans les mémoires comme étant le premier homme à avoir marché sur la Lune.

Neil Armstrong, le premier homme a avoir marché sur la Lune en juillet 1969
Neil Armstrong, le premier homme a avoir marché sur la Lune en juillet 1969
Crédit : NASA
Neil Armstrong, l'histoire du premier homme sur la Lune
03:55
Sophie Joussellin - édité par Nicolas Barreiro

"Un petit pas pour l'homme, mais un pas de géant pour l'humanité." Ces mots resteront inscrits dans les livres d'Histoire comme les premières paroles de l'Homme sur la Lune, dans le cadre du programme américain Apollo.

Cette mission historique de l'été 1969, la Nasa l'a confiée à un homme hors du commun. Un certain Neil Armstrong, âgé de 39 ans, aviateur de l'United Sates Navy durant la guerre de Corée puis pilote d'essai avant de se lancer dans la conquête spatiale. Mais l'homme a failli ne jamais participer au programme Apollo. En effet, il a déposé son dossier en retard. Par chance une bonne âme le glissera discrètement dans la pile. 

La rédaction vous recommande

Dès son premier vol spatial Mister Cool, c'est ainsi qu'on le surnomme à la NASA, impressionne par son sang-froid. En 1966, il est en orbite à bord de la capsule Gemini 8. "L'arrimage s'est passé dans des conditions parfaites" raconte l'astronaute américain. " Et puis au bout de quelques secondes la cabine s'est mise à vibrer et je n'ai pas pu la contrôler. J'ai alors décidé de la détacher de la fusée." Gemini continue ses pirouettes dans l'espace, Armstrong décide alors de ne pas suivre les ordres venant du sol. 

"Il aurait pu se contenter de freiner la capsule et revenir sur Terre comme l'a ordonné Houston. Non, il voulait savoir d'où venait la défaillance", explique Philippe Coué, auteur de Neil Armstrong, un clin d'oeil à la Lune. " Il prend la décision de tester les moteurs les uns après le autres pour savoir celui qui avait défailli." Il s'agit là pour Philippe Coué d'une démonstration de ce qu'était Neil Armstrong "qui avait une maîtrise de lui-même dans les situations les plus stressantes."

Neil Armstrong et David Scott avant le décollage de Gemini 8
Neil Armstrong et David Scott avant le décollage de Gemini 8
Crédit : NASA / AFP
À lire aussi

La vie de Neil Armstrong est aussi jalonnée de tragédies, la mort de sa petite fille Karen à 3 ans d'une tumeur au cerveau, l'incendie de sa maison, d'où il sauve in-extremis son fils Eric de 7 ans. Armstrong garde ses drames en lui, il est avare en émotions, quelles que soient les situations. En mai 68, alors qu'il teste en vol un module lunaire, l'engin s'écrase au sol. Armstrong parvient à s'éjecter au dernier moment. Il tutoie la mort. Sa réaction stupéfie ses collègues. " Il a regagné juste après son bureau, où ils étaient estomaqués de voir qu'il avait repris son travail. Il faisait le rapport de l'incident comme si rien ne s'était passé. Il est probable que sa capacité à gérer les crises a fait que la Nasa a choisi Armstrong pour aller sur la Lune", en déduit Philippe Coué.

L'après Apollo 11

La conquête de la Lune sera la seule mission de Neil Armstrong. Il ne sera plus jamais candidat à l'espace. Rien de surprenant pour l’astronaute français, Jean Loup Chrétien, "il avait réussi son défi de l'homme sur la Lune. Comme il ne pouvait ni aller sur Mars ni sur une étoile après, il a posé son baluchon."

Devenu un héros malgré lui, Neil Armstrong subira sa popularité plus qu'il ne l'appréciera. Même à l'Université où il est devenu professeur. "Un certain nombre d'étudiants voulaient le rencontrer à l'heure du déjeuner. Mais il décide de quitter l'établissement pour se réfugier dans sa voiture et attendre que les étudiants retournent en cours", raconte Philippe Coué.

"La Lune lui est montée à la tête", dira Janet, sa première femme, au moment de leur divorce. Neil Armstrong se remariera et retournera vivre dans son Ohio natal jusqu'à sa mort en 2012. Il y mènera une vie discrète, loin de tout. Il fuira les mondanités, refusera de signer des autographes, par crainte qu'ils soient revendus à prix d'or. "Je ne méritais pas une telle attention", disait-il lors de sa dernière interview en 2005.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/