2 min de lecture Augmenté

Mark Zuckerberg a beaucoup appris en créant son propre assistant virtuel Jarvis

Le patron de Facebook a développé une intelligence artificielle capable de piloter sa maison et livre les leçons qu'il retient de cette expérience.

>
Mark Zuckerberg jarvis ai Crédit Image : Facebook |
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Tous les ans, Mark Zuckerberg se fixe un challenge pour les douze mois à venir. Par le passé, le PDG de Facebook s'est par exemple engagé à apprendre le mandarin, à rencontrer tous les jours une personne ne travaillant pas à Facebook ou à lire un livre par semaine

En début d'année, il s'était donné pour objectif de bâtir une intelligence artificielle capable de contrôler sa maison. Le patron de Facebook est parvenu à ses fins et présenté le résultat de ses travaux : un assistant domestique virtuel baptisé Jarvis, en référence à celui d'Iron Man. 

Le programme pilote de nombreuses tâches dans la maison. Il peut fermer les volets, augmenter la température, changer la musique, éteindre la lumière, prévenir de l'arrivée d'un invité, déterminer son identité et déverrouiller une porte à distance. Ces tâches peuvent être automatisées ou commandées à la voix depuis un téléphone ou un ordinateur. 

La nécessité d'un standard pour la domotique

L'assistant Jarvis combine des technologies de reconnaissance vocale et faciale, un traitement automatique du langage ainsi que des algorithmes d'apprentissage automatique par renforcement lui permettant d'apprendre de nouveaux mots et concepts au fil de ses expériences au contact de l'homme. Dans un message publié sur Facebook lundi soir, Mark Zuckerberg explique qu'il a fallu une centaine de jours pour le concevoir. "Mon autre pari, qui était de courir 365 miles (environ 600 kilomètres, ndlr) m'aura pris plus de temps", plaisante-t-il. 

Les capacités de Jarvis
Les capacités de Jarvis
À lire aussi
A travers Neuralink, Elon Musk veut augmenter les capacités du cerveau grâce à des circuits intégrés Augmenté
VIDÉO - Elon Musk a testé l'interface cerveau-machine de sa société Neuralink sur des cochons

Pour réaliser ce programme, Mark Zuckerberg a dû se plonger dans les lignes de code. La principale difficulté pour lui a été de connecter entre eux des appareils utilisant des langages et protocoles différents. Il a ainsi utilisé un système Crestron pour piloter l'éclairage, le verrouillage des portes et le thermostat, une caméra Nest pour surveiller la chambre de sa fille et le pas de sa porte d'entrée, une enceinte Sonos pour contrôler la musique sur Spotify et une télévision Samsung.

La plupart des analystes estime que l'intégration des différents systèmes et interfaces utilisés par les objets connectés autour d'un standard constitue effectivement l'un des principaux enjeux du secteur. Et si Mark Zuckerberg reconnaît des qualités à l'Amazon Echo, il regrette qu'il ne puisse pas suivre son propriétaire d'aussi près qu'un smartphone, qui combine les capacités d'un petit ordinateur pour traiter les requêtes et les qualités de mobilité permettant de les entendre dans toutes pièces de la maison.

"Une bonne base pour un futur produit"

Mark Zuckerberg prévoit d'améliorer Jarvis dans les prochaines semaines et de lui adjoindre une application mobile, avant, pourquoi pas, de concevoir un programme similaire capable de s'appliquer à tous les foyers connectés. "Cela constituerait une bonne base pour un futur produit", écrit-il. Facebook a beaucoup investi dans l'intelligence artificielle ces derniers mois, ouvrant notamment un centre de recherche européen à Paris. Le réseau social a aussi inauguré une plateforme réservée aux bots, des programmes automatiques capables de discuter avec des humains sur Messenger. Le voir concurrencer Google, Amazon et Apple sur ce terrain ne serait pas une surprise.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Augmenté Intelligence Facebook
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants