1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Les Anonymous dévoilent près de 9.200 comptes Twitter liés à l'État islamique
2 min de lecture

Les Anonymous dévoilent près de 9.200 comptes Twitter liés à l'État islamique

CLICS À LA UNE - Le collectif de pirates informatiques entend stopper la propagande de Daesh sur les réseaux sociaux.

Le journaliste avait couvert les piratages informatiques d'Anonymous (illustration)
Le journaliste avait couvert les piratages informatiques d'Anonymous (illustration)
Crédit : FEDERICO PARRA / AFP
Les Anonymous dévoilent près de 9.200 comptes Twitter liés à l'État islamique
04:22
Les Anonymous dévoilent près de 9.200 comptes Twitter liés à l'État islamique
04:25
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Peu après les attentats en France, le collectif de pirates informatiques "Anonymous" comptait se rendre utile dans la lutte contre le terrorisme. Leur cible : l'État islamique. Ils avaient promis de livrer des noms aux autorités compétente et voilà qu'"Anonymous" tient ses promesses et vient de publier près de 9.200 comptes Twitter liés à l'État islamique. Le but affiché et de forcer Twitter à bloquer ces comptes et ainsi amputer la machine de communication 2.0 bien huilée de l'organisation terroriste qui utilise Twitter, Facebook et toutes sortes de plateformes sociales pour recruter des membres et faire de la propagande.

La liste est publique et le but est quelle soit partagée le plus possible pour que Twitter s'en empare et agisse rapidement. Il s'agit là d'une démonstration concrète de "OpISIS", il y a d’ailleurs un hashtag #OpISIS qui regroupe et coordonne ces actions, Op pour opération et ISIS c'est l'Etat islamique en anglais.

Tunis au cœur des réseaux sociaux

Naturellement, c'est vers la Tunisie que les regards se sont portés aujourd'hui. Cela a commencé avec des tweets de Tunisiens sur place et notamment de parlementaires puisque le musée du Bardo, où s'est déroulée la prise d'otage cet après-midi, est en face du Parlement à Tunis là où l'on discutait aujourd'hui d'ailleurs de questions anti-terroristes. Rapidement les mots-clefs, les fameux hashtags, sur Twitter, #Tunis, #Tunisie, #Bardo ont envahi les réseaux sociaux. 

Nous avons pu voir sur Twitter toujours des images prises par les otages directement depuis l'intérieur du musée dans la salle des mozaïque notamment. Il y a eu énormément de tweets de témoins, de médias et de correspondants sur place pour informer au plus vite de la situation. Les réseaux sociaux ont aussi permis à de nombreuses personnalités d'exprimer leur soutien. Bertrand Delanoë, né à Tunis, s'est dit bouleversé par cette attaque terroriste. Nicolas Sarkozy a condamné ces attentats avec la plus grand fermeté sur Facebook, etc. 
Maintenant est venu le temps des réunions publiques sous le signe du hashtag #JeSuisTunisien, en écho aux attentats contre Charlie Hebdo et le #JeSuisCharlie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/