2 min de lecture Médecine

Le prix Nobel de Médecine récompense la découverte du virus de l'hépatite C

Le prix Nobel de Médecine a été décerné au Britannique Michael Houghton et aux Américains Harvey Alter et Charles Rice lundi pour leurs travaux sur l'hépatite C. Le trio a identifié le virus à l'origine de l'inflammation du foie qui tue plus de 400.000 personnes chaque année dans le monde.

Le prix Nobel de Médecine a été décerné au Britannique Michael Houghton et aux Américains Harvey Alter et Charles Rice
Le prix Nobel de Médecine a été décerné au Britannique Michael Houghton et aux Américains Harvey Alter et Charles Rice Crédit : The Nobel Prize
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et AFP

Comme tous les ans, la médecine a ouvert la saison des prix Nobel. Dans le contexte très particulier de la pandémie, le comité a mis la virologie à l'honneur en récompensant le Britannique Michael Houghton et les Américains Harvey Alter et Charles Rice pour la découverte du virus de l'Hépatite C. C'est la première fois depuis 2008 que le prix Nobel de médecine distingue des travaux directement en lien avec un virus. Le trio succède à William G. Kaelin, Peter J. Ratcliffe et Gregg L. Semenza, récompensés l'an dernier pour leurs recherches sur les cellules immunitaires dans le traitement du cancer.

Le comité a souhaité honorer cette année la "contribution décisive" des lauréats à la lutte contre l'hépatite C, "un problème de santé mondial majeur qui provoque la cirrhose et le cancer du foie". L'Organisation mondiale de la santé estime à près de 70 millions le nombre d'infections par l'hépatite C, causant 400.000 décès chaque année. Plus de 2.500 personnes en sont victimes en France tous les ans.

À la fin des années 70, Harvey Alter avait identifié qu'une contamination hépatitique mystérieuse avait lieu lors de transfusions alors qu'elle n'était ni l'hépatite A ni l'hépatite B, explique le jury. Des années plus tard, en 1989, Michael Houghton et son équipe sont crédités de la découverte de la séquence génétique virus. Quant à Charles Rice, il a décortiqué pendant de longues années la façon dont le virus se répliquait, des travaux qui ont conduit à l'émergence d'un nouveau traitement révolutionnaire au tournant des années 2010.

Leur travail "est une réalisation historique dans notre lutte continue contre les infections virales", a noté Gunilla Karlsson Hedestam, membre de l'Assemblée Nobel qui décerne le prix. Avant leurs travaux, la majorité des cas d'hépatite transmis par le sang étaient inexpliquées. Grâce à leur découverte, des tests sanguins ont permis de détecter le virus ce qui a considérablement réduit le risque de contaminations liées aux transfusions dans de nombreuses régions du monde. Leurs travaux ont également permis de développer des médicaments antiviraux qui ont sauvé des millions de vies.

Les travaux des lauréats ont permis de sauver des millions de vies
Les travaux des lauréats ont permis de sauver des millions de vies Crédit : The Nobel Prize
À lire aussi
Donald Trump
Prix Nobel de la paix : comment sont proposés les noms des nommés ?

Si les prix Nobel vont bien être annoncés comme prévu cette semaine, le coronavirus a entraîné l'annulation de la cérémonie physique de remise des prix, le 10 décembre à Stockholm. Après la médecine, suivront la physique mardi, la chimie mercredi et la littérature jeudi. Le prestigieux Nobel de la paix sera décerné vendredi à Oslo. Le prix d'économie, créé en 1968, bouclera la saison lundi prochain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecine Prix Nobel
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants