1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. La CIA raconte la vraie histoire du film "Argo" sur Twitter
1 min de lecture

La CIA raconte la vraie histoire du film "Argo" sur Twitter

VIDÉO - Pour le 35e anniversaire de la prise de l'ambassade américaine par des étudiants iraniens, la CIA a démêlé le vrai du faux du film "Argo" sur Twitter.

Ben Affleck dans "Argo"
Ben Affleck dans "Argo"
Crédit : Warner Bros
Marie-Pierre Haddad & AFP

Bloody-Marys, documents recollés et agents iraniens endormis: la CIA marque avec humour le 35e anniversaire de la prise de l'ambassade américaine de Téhéran en racontant sur Twitter la véritable exfiltration de six diplomates, romancée dans Argo.

Entre le 4 novembre 1979 et le 20 janvier 1981, 52 diplomates et civils américains ont été retenus en otage par des étudiants iraniens, au sein de l'ambassade des États-Unis, suscitant une crise internationale majeure et un traumatisme national. 

"Nous adorons Argo, le film de Ben Affleck" oscarisé en 2013, mais "aujourd'hui, nous vous révélons ce qui relève de la vérité et de la fiction", ont twitté les services secrets américains sur le compte Twitter àCIA vendredi. 

Pas retenus à l'aéroport

Le film Argo revient sur l'affaire rocambolesque où les agents des services secrets américains ont organisé un tournage fictif d'un film prétexte pour libérer six diplomates. Dans la version de Ben Affleck, les diplomates se rendent directement à l'ambassade canadienne après la prise d'otages. 

À lire aussi

Mais en réalité, "cinq d'entre eux ont eu recours à beaucoup de différentes caches", explique la CIA. Et le sixième a dormi par terre dans l'ambassade de Suède, avant qu'ils soient tous recueillis par le Canada.

Autre élément, deux agents américains se seraient rendus à Téhéran et non pas un comme le raconte le film Argo. La célèbre scène de contrôle des identités où les diplomates sont retenus à l'aéroport, n'est, en vérité, jamais arrivée. "Un vol à l'aube a été choisi pour que les agents de la compagnie aérienne soient assoupis et pour que les gardiens de la Révolution soient encore au lit", ajoutent les services secrets.

Enfin, dans Argo, après que l'avion fut sorti de l'espace aérien iranien, "les Américains ont lancé des cris de joie". "C'est vrai. Il y a même eu une tournée de Bloody-Marys pour fêter ça", conclut la CIA. 

La rédaction vous recommande

.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/