1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. iPhone 13 : les appels par satellite seraient réservés aux urgences après 2022
2 min de lecture

iPhone 13 : les appels par satellite seraient réservés aux urgences après 2022

Apple prévoit d'ajouter des fonctionnalités satellites aux iPhone pour passer des appels d'urgence et signaler des incidents en l'absence de couverture cellulaire. Le lancement ne devrait pas intervenir avant 2022.

Un satellite au-dessus de la Terre (illustration)
Un satellite au-dessus de la Terre (illustration)
Crédit : SIPA
Benjamin Hue
Benjamin Hue

L'iPhone deviendra un jour un téléphone satellite mais l'iPhone 13, attendu dans les prochaines semaines, ne devrait pas être le premier fer de lance de cette technologie. Ce week-end, l'analyste Ming-Chi Kuo annonçait dans une note aux investisseurs que les prochains iPhone seront capables de se connecter aux satellites en orbite basse terrestre afin de pouvoir passer des appels et envoyer des messages dans les zones dépourvues de couverture cellulaire. 

Cette annonce a surpris les observateurs. Le rapprochement entre l'industrie mobile et les communications satellites est un horizon annoncé de longue date, notamment avec la généralisation de la 5G. Mais le chemin à parcourir reste encore important, comme l'a confirmé lundi le journaliste de Bloomberg Mark Gurman, l'un des meilleurs spécialistes de l'univers d'Apple. 

Selon lui, les communications par satellites ne devraient pas être une fonctionnalité de l'iPhone avant l'année 2022. Elles devraient aussi être réservées dans un premier temps aux appels d'urgence.

Deux fonctions de notifications d'urgences explorées par Apple

Le journaliste économique, citant des sources internes à l'entreprise californienne, précise que deux fonctionnalités d'urgence sont actuellement explorées par Apple pour prévenir les secours dans les endroits où le réseau 4G et 5G n'est pas disponible. 

À lire aussi

La première, baptisée Emergency Message via Satellite (Message d'urgence par satellite) permettrait de contacter les autorités ou des contacts prédéfinis via l'application Messages en l'absence de connexion cellulaire ou lorsque le mode avion est activé. Ce troisième protocole apparaîtrait dans l'application au côté des SMS et des iMessages sous la forme de bulles grisées.

La seconde option serait un outil pour signaler des sinistres majeurs, tels que des accidents de voitures ou les naufrages de navires, à la manière d'un appel aux services de secours officiels en renseignant automatiquement des informations sur la localisation de l'incident et des informations sur l'utilisateur, comme ses antécédents de santé, son âge et ses traitements médicaux le cas échéant. 

La connexion au satellite pourrait prendre une minute

Pour un fonctionnement optimal de ces services, l'iPhone devrait demander à l'utilisateur de ne pas se situer à l'intérieur d'un bâtiment et de se placer dans une certaine direction pour aider le téléphone à se connecter au satellite, une procédure qui ne serait pas instantanée et pourrait prendre jusqu'à une minute. 

L'iPhone aura évidemment besoin d'une puce spéciale pour se connecter au réseau satellitaire. Le quotidien économique explique qu'Apple devrait d'abord utiliser les ressources de Qualcomm, en personnalisant ses derniers modems, avant d'utiliser ses propres puces conçues en interne. Bloomberg conclut en précisant que ces fonctionnalités sont encore susceptibles d'être abandonnées en route et qu'elles ne fonctionneront pas dans tous les pays en fonction des réglementations locales. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/