1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Espace : un mégamaser détecté à 5 milliards d'années-lumière
1 min de lecture

Espace : un mégamaser détecté à 5 milliards d'années-lumière

VU DANS LA PRESSE- Observé grâce à un radiotelescope sud-africain, il est le plus éloigné jamais détecté.

Le télescope MeerKAT
Le télescope MeerKAT
Crédit : ALEXANDER JOE / AFP
Jérémy Billault & AFP

Jamais on avait observé une émission laser aussi éloignée. Une équipe de chercheurs internationale associée au Centre international de recherche en radioastronomie (ICRAR) de l’Université Curtin, en Australie, a détecté un mégamaser hydroxyle à 5 milliards d'années-lumière de la Terre.

L'équipe, dirigée par l'astronome Marcin Glowacki, a dû faire cette observation grâce au radiotélescope sud-africain MeerKAT, "le plus grand de son type dans le monde, avec une qualité de résolution cinquante fois supérieure à celle du télescope spatial Hubble", selon le vice-président sud-africain.

Comme l'explique CNN, un mégamaser est créé lorsque deux galaxies entrent en collision. Glowacki explique que "le gaz qu’elles contiennent devient alors extrêmement dense et peut déclencher des faisceaux de lumière concentrés". Celui-ci est le premier à avoir été observé par le radiotélescope MeerKAT, et, selon Glowacki, le plus éloigné à avoir jamais été détecté.

"C'est impressionnant qu'en une seule nuit d'observation nous ayons déjà découvert un mégamaser qui bat des records. Cela illustre la grande qualité du télescope", s'est réjouit l'astronome.

Un télescope de pointe

À lire aussi

L'Afrique du Sud a inauguré le radiotélescope MeerKAT en 2018, dans le désert du Karoo, au sud-ouest du pays. Il est le premier élément d'un réseau de paraboles installées sur deux continents et qui, une fois reliées, formeront le plus grand radiotélescope du monde.

Il est composé de 64 paraboles déployées autour de Carnarvon. Ces antennes doivent être ultérieurement couplées à environ 3.000 instruments installés sur tout le continent africain (Botswana, Ghana, Kenya, Madagascar, Maurice, Mozambique, Namibie et Zambie) ainsi, donc, qu'en Australie.

Leur connexion permet ainsi aux scientifiques de scruter le ciel avec une parabole virtuelle d'une surface d'un kilomètre carré baptisée SKA (Square Kilometre Array), afin d'étudier certains des phénomènes cosmiques les plus violents, comme les supernovae, les trous noirs et les toutes premières traces du "big bang", la gigantesque explosion qui a donné naissance à l'univers il y a plus de 13 milliards d'années.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.