1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Espace : 7 Français vont jouer les pionniers de la conquête martienne
1 min de lecture

Espace : 7 Français vont jouer les pionniers de la conquête martienne

Du 11 février au 5 mars, sept jeunes Français vont effectuer une simulation de vie dans une "base martienne", dans le désert américain de l'Utah.

Une photo de la planète Mars, prise par la Nasa le 12 mai 2016 (illustration)
Une photo de la planète Mars, prise par la Nasa le 12 mai 2016 (illustration)
Crédit : AP/SIPA
Espace : 7 Français vont jouer les pionniers de la conquête martienne
02:38
Espace : 7 Français vont jouer les pionniers de la conquête martienne
02:41
Jean-Alphonse Richard & Loïc Farge

Leurs noms seront sans doute inscrits un jour dans le grand livre du voyage vers Mars, au même titre que les scientifiques et les astronautes. Il s'agit de sept jeunes garçons tous issus de la même école d'ingénieurs, l'Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace (ISAE-SupAéro) de Toulouse. C'est la prestigieuse Mars Society américaine - qui prépare la conquête de Mars - qui les a sélectionnés pour leur savoir-faire et leur curiosité. Direction donc le 11 février le désert caillouteux de l'Utah. Trois semaines de confinement dans une capsule de 8 mètres de diamètre, identique à celle qui sera peut-être construite un jour sur la planète rouge.

Nos explorateurs vont s'amuser à planter des des salades. Une partie de la mission va effectivement consister à planter et à faire pousser des graines sous serre. D'abord parce que c'est bon pour le moral des astronautes. Ensuite parce que la Mars Society veut savoir si un équipage pourra vivre en autarcie, en cultivant lui-même ses produits frais. 

Pour s'orienter, on ressort le sextan

Nos explorateurs vont donc jardiner. Mais pas seulement, comme nous l'explique Louis Maller, 21 ans, capitaine-adjoint de l'expédition. "Par exemple on va déployer des sismomètres dans le désert de l'Utah, mais aussi tester des lunettes à réalité augmentée lors des sorties astronautes", décrit-t-il.

"Comme il n'y aura vraisemblablement pas sur Mars de constellation GPS pour s'orienter, il faudra que les astronautes puissent trouver d'autres moyens de se repérer, comme le sextan". C'est donc grâce à un appareil utilisé par les capitaines de la marine à voile au XVIIIe siècle que des astronautes pourront peut-être se déplacer sur Mars !

À lire aussi

Le but ultime pour nos "Marsonautes" français, c'est de s'y rendre un jour pour de vrai. Mais dans tous les cas de figure, même s'ils ne sont pas du voyage qui s'annonce, ils resteront comme ceux qui ont fait pousser les premières laitues de l'espace et appris à lire dans les étoiles sans GPS.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/