1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Elon Musk veut installer des antennes relais dans une commune de la Manche
1 min de lecture

Elon Musk veut installer des antennes relais dans une commune de la Manche

REPORTAGE - Le milliardaire américain et fondateur de Tesla souhaite acheter trois hectares de parcelles à Saint-Senier-de-Beuvron. Les habitant s'inquiètent.

Elon Musk, le milliardaire à la tête de SpaceX, a lancé 60 mini satellites dans l'espace.
Elon Musk, le milliardaire à la tête de SpaceX, a lancé 60 mini satellites dans l'espace.
Crédit : DAVID MCNEW / AFP
Elon Musk veut installer des antennes relais dans une commune de la Manche
01:28
Frédéric Veille - édité par Louis Chahuneau

Adieu les vaches et cochons, et bonjour Elon Musk. Le milliardaire américain envisage d'acheter trois hectares de terres agricoles sur la petite commune de Saint-Senier-de-Beuvron dans la Manche, pas pour se mettre au vert ou se lancer dans l'élevage, mais pour y installer des antennes relais pour des satellites.

C'est dans un champ bordé par un petit cours d'eau qu'Elon Musk, le fondateur de Tesla, souhaite implanter sa station terrestre. Un projet qu'a révélé François Dufour, agriculteur dans la commune et conseiller Europe-écologie-les-Verts (EELV) : "Le projet doit se faire dans cette parcelle. Il y aurait 9 dômes plantés sur cette parcelle. On est dans la zone Natura 2000, et on se retrouve devant le fait accompli, sans qu'on voie que le coup venir, sans que la puissance publique en ait informé la population. On a tout d'un coup cela qui arrive sur un petit territoire".

Inquiétude des habitants

D'ailleurs les habitants n'en veulent pas, comme Serge : "On peut s'interroger sur les dangers que ça peut représenter. Moi ce qui me désole c'est de voir quelques hectares de terre réduits à un projet industriel alors qu'on prône aujourd'hui une belle agriculture. On a le droit d'avoir quelques inquiétudes".

Le maire de Saint-Senier-de-Beuvron, Benoît Hamard, est catégorique : "Ce projet-là, on n'en veut pas. Nous sommes pour le progrès mais il y a des interrogations et des limites à la bêtise". La question est maintenant de savoir jusqu'à quand les agriculteurs pourront s'opposer à ce projet porté par le milliardaire américain.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/