1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Elon Musk intègre la direction de Twitter : ce qui pourrait changer sur le réseau social
3 min de lecture

Elon Musk intègre la direction de Twitter : ce qui pourrait changer sur le réseau social

Le PDG de Tesla et SpaceX fait son entrée au conseil d'administration du réseau social après avoir acquis 9,2% des parts de l'entreprise. Il promet déjà des améliorations significatives dans les mois à venir.

Elon Musk intègre la direction de Twitter
Elon Musk intègre la direction de Twitter
Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Il était l'une des personnalités les plus importantes de Twitter. Elon Musk est désormais le premier actionnaire du réseau social aux 436 millions d'utilisateurs. Le PDG de Tesla, SpaceX et Neuralink a réussi le tour de force d'intégrer la direction de l'une des plateformes sociales les plus influentes du monde médiatique et politique. Lundi, le milliardaire a annoncé à la surprise générale avoir acquis 9,2% des actions de la plateforme pour une valeur d'environ 3 milliards de dollars. Cette montée au capital permet en outre à l'homme le plus riche du monde de faire son entrée au conseil d'administration de l'entreprise. Une position qu'il pourrait utiliser pour peser sur son avenir et faire évoluer son fonctionnement.

Le mouvement a été officialisé par Parag Agrawal, l'actuel directeur de la société, successeur de Jack Dorsey. "Lors de nos conversations avec Elon ces dernières semaines, il est devenu clair pour nous qu'il apporterait une importante valeur ajoutée à notre conseil d'administration", explique le dirigeant. "Il est à la fois un passionné et un critique intense du réseau, ce qui est exactement ce dont nous avons besoin sur Twitter et au conseil d'administration, pour nous renforcer à long terme". En réponse, le milliardaire a dit avoir "hâte de travailler avec Parag et les autres administrateurs pour améliorer significativement Twitter dans les mois à venir".

Mise à jour du 11 avril : Elon Musk ne rejoindra finalement pas le conseil d'administration de Twitter. "L'arrivée d'Elon au conseil d'administration devait devenir officiellement effective le 9 avril, mais Elon a fait savoir ce même matin qu'il ne rejoignait plus le conseil", a indiqué le patron du réseau social, Parag Agrawal le 10 avril. "Nous avons apprécié et apprécierons toujours la participation de nos actionnaires, qu'ils siègent à notre conseil ou non. Elon est notre plus gros actionnaire et nous resterons ouvert à sa participation", a-t-il ajouté.

Suivi par 80 millions de personnes sur Twitter, Elon Musk s'est distingué ces dernières années par ses prises de position publiques sur la plateforme, à la faveur de messages ironiques ou moqueurs, souvent polémiques, dont certains peuvent bouleverser le cours des marchés d'action ou des cryptomonnaies. Ces annonces lui ont d'ailleurs valu quelques démêlés avec le gendarme boursier américain en 2018 du fait de sa qualité de président du conseil d'administration de Tesla.

À lire aussi

Au fil des ans, Elon Musk s'est surtout illustré comme l'une des personnalités les plus critiques envers les mesures mises en place par Twitter. Le milliardaire estime que la plateforme va trop loin dans la modération des contenus publiés par ses membres et prône une plus grande liberté d'expression en ligne. Une ligne qui rejoint les critiques formulées par Donald Trump et les Républicains envers les réseaux sociaux en général, qui ont tous été accusés de les censurer dans le contexte de l'élection présidentielle. 

Elon Musk sonde ses fans sur un éventuel ajout d'un bouton pour modifier les tweets après publication

Les observateurs s'attendaient à voir Elon Musk monter un réseau social concurrent, à l'instar de Donald Trump et sa plateforme "Truth Social", lancée récemment aux États-Unis. Une possibilité qu'il laissait clairement entendre dans une série de tweets postée la semaine dernière. "La liberté d'expression est nécessaire au bon fonctionnement de la démocratie. Pensez-vous que Twitter respecte scrupuleusement ce principe ?", écrivait-il dans le cadre d'un sondage, où le non l'a emporté largement, avant de demander aux votants s'il fallait "créer un nouveau réseau social" en conséquence.

Elon Musk va finalement pouvoir s'atteler à réformer Twitter de l'intérieur. Le document transmis au gendarme boursier américain indique que sa prise de participation est passive et qu'il ne devrait pas influer sur les décisions stratégiques de l'entreprise. Mais le milliardaire promet déjà des annonces importantes pour les prochains mois. Il a évoqué plusieurs pistes auprès de ses abonnés, comme faire passer les algorithmes de Twitter en open-source, afin que leur code, qui détermine l'affichage des tweets les plus pertinents présentés en priorité aux utilisateurs, soit transparent et modifiable. L'entrepreneur a aussi sondé ses fans sur l'introduction d'un éventuel bouton "Modifier" permettant d'éditer un tweet après sa publication, une fonctionnalité souvent évoquée ces dernières années mais jamais ajoutée au réseau social jusqu'à présent dans un souci d'authenticité. Les prochaines assemblées générales du conseil d'administration de Twitter promettent d'être intéressantes.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/