1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. E3 2016 - "The Legend of Zelda : Breath of the Wild" : que nous réserve le prochain jeu de Nintendo ?
4 min de lecture

E3 2016 - "The Legend of Zelda : Breath of the Wild" : que nous réserve le prochain jeu de Nintendo ?

ÉCLAIRAGE - Révélé à l'E3 2016, ce nouveau volet des aventures de Link semble offrir un monde plus grand que jamais.

"The Legend of Zelda : Breath of the Wild" sortira à la fois sur WiiU et sur Nintendo NX
"The Legend of Zelda : Breath of the Wild" sortira à la fois sur WiiU et sur Nintendo NX
Crédit : Nintendo
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Je m'abonne à la newsletter « Infos »

Jamais Hyrule, la terre légendaire de Link et de la princesse Zelda, n'a eu l'air aussi vaste. Mais jamais Hyrule n'a semblé aussi calme, voire vide... La démonstration de Nintendo était sensée être l’événement majeur de cet E3 2016, la naissance d'un chef d'œuvre... et déjà des critiques semblent poindre. C'est l'éternel débat qui surgit lorsque qu'une franchise culte subit une révolution en profondeur. Voyons, point par point, si nous avons raison de craindre ou d'espérer le prochain The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Parlons de ce qui saute aux yeux : les graphismes. Une fois encore Nintendo change sa palette et ses outils. Nous sommes loin du design très cartoon en cel-shading d'un Wind Waker, loin d'un réalisme plus sombre d'un Twilight Princess. Ce Breath of the Wild réalise une fusion des derniers styles graphiques. Plusieurs raisons à cela. D'abord, le jeu sortira simultanément sur deux consoles : la WiiU mourante et bien plus faiblarde que la Playstation 4 ou la XBox One par exemple et la prochaine console de Nintendo. 

Si cette dernière version devrait bénéficier des meilleurs graphismes et d'un niveau de détail dans le traitement de l'aliasing et des lumières, particules et textures, ce Zelda doit être digéré et fluide sur WiiU. Le cel-shading, en permettant de réduire les détails au profit de la direction artistique façon aquarelle, devrait permettre ce grand écart technologique. On aimerait voir un jour un Zelda semblable à un Witcher 3 ou un Uncharted 4, mais ça ne sera pas pour cette fois. 

Deuxièmement, Nintendo veut offrir de la cohérence à sa saga et n'a jamais voulu participer à une course à l’échalote technique. Pour Zelda, la direction artistique et le gameplay seront, comme d'habitude, les valeurs cardinales de création. Rien d'autre. Le résultat est loin d'être laid. Breath of the Wild donne à voir des couleurs, une nature luxuriante et un style. Beaucoup tomberont amoureux de ce style qui apporte une vraie poésie au titre, d'autres pesteront devant certains effets de texture du feuillage par exemple qui évoque le jeu vidéo du début de la décennie et pas la prochaine génération.

Un RPG plus technologique

Ce nouveau jeu adopte des moments de gameplay qui peuvent rappeler aux joueurs certains jeux de rôle en monde ouvert comme Skyrim ou The Witcher. Certaines choses n'évolueront pas : les petits cœurs pour la vie demeurent et Link n'aura pas à gagner des points d'expérience pour grimper de niveau comme dans un Final Fantasy. Néanmoins de nombreux éléments rappellent les mécaniques de RPG. Les objets par exemple grimperont de niveau pour devenir plus puissants ou rapides. Ils permettront par divers moyens physiques de débloquer des passages et de diversifier les combats. 

À écouter aussi