1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Avec sa Watch, Apple veut stimuler le marché des montres connectées
4 min de lecture

Avec sa Watch, Apple veut stimuler le marché des montres connectées

Deux ans après ses concurrents, Apple fait finalement son entrée sur le marché des montres connectées .Un secteur qui qui peine à décoller, et pourrait largement profiter des bonnes recettes de la marque à la pomme.

Tim Cook, PDG d'Apple, présente la toute nouvelle Apple Watch le 9 septembre à Cupertino
Tim Cook, PDG d'Apple, présente la toute nouvelle Apple Watch le 9 septembre à Cupertino
Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Cela faisait des années qu'Apple n'avait pas soulevé une telle vague d'enthousiasme. Le 9 septembre, après la présentation de l'iPhone 6, lorsque Tim Cook a déclamé le désormais célèbre "One more thing" qui a fait la légende des keynote menées par Steve Jobs, l'audience du Flint Center de Cupertino s'est levée presque comme un seul homme pour applaudir plusieurs minutes durant l'annonce à venir. Journalistes, experts, figures de la mode, tous bouillaient d'impatience à l'idée de voir le voile se lever sur l'arlésienne de l'entreprise californienne.

Même si le secret avait été bien gardé (peu de fuites à déplorer), la montre connectée d'Apple était fortement espérée. Le choix du Flint Center (où Apple avait dévoilé le premier Mac) pour accueillir la keynote, la mention "Nous aimerions pouvoir vous en dire plus..." sur l'invitation distribuée à la presse et la présence de plusieurs personnalités du monde de la mode parmi les convives sonnaient comme autant de signaux confirmant l'arrivée d'Apple dans le marché florissant des smartwatch.

Passer la seconde sur un marché émergent

En présentant l'Apple Watch, la firme de Cupertino devait prouver à la planète qu'elle était toujours en mesure d'innover. Ouvrage accompli par Tim Cook qui a tout simplement comparé son introduction à celle de la souris pour le Mac et celle de la molette pour l'iPod. Certes, il est possible d'affirmer sans trop se risquer qu'elle ne révolutionnera pas le marché de la smartwatch, qui peine encore à conquérir le grand public. Mais en débarquant sur un segment qui tend tout juste à se démocratiser, l'entreprise californienne peut nourrir l'espoir légitime d'impulser son décollage, comme elle l'a fait avec l'iPod et l'iPhone en leur temps. 

L'enjeu est simple. Il s'agit d'élever les montres connectées au-dessus de leur cadre originel d'outil périphérique des smartphones. Pour ce faire, le géant américain mise une fois de plus sur la recette qui a fait son succès : le positionnement dans le haut du secteur, le souci du détail et la simplicité d'utilisation. "La meilleure montre au monde", aux dires de Tim Cook, se veut d'abord un objet haut de gamme (à partir de 349 dollars, soit 270 euros environ) et unique. À l'heure où ses concurrents se caractérisent par la segmentation de leurs produits, Apple pose sa Watch en véritable caméléon. Proposée en trois versions (standard, sport et chic), déclinée en six coloris de boitiers (dont un en or 18 carats) et en plusieurs dizaines de bracelets interchangeables, elle offre une multitude de combinaisons possibles. 

La gamme de produits "la plus intime" d'Apple

À lire aussi

Intégralement sans fil, recharge comprise, la Watch est une nouvelle illustration du savoir-faire d'Apple en matière d'intuitivité. Clin d'oeil à l'horlogerie traditionnelle, la molette accolée au flanc droit du cadran de la montre permet de naviguer entre les menus et de faire défiler le texte des messages et des notifications. Ce qui est autrement plus facile que de tapoter sur l'écran avec son doigt. Chercher des informations sur un restaurant avec Siri ou son chemin avec Maps sont également à portée de poignet. Avatar de Snapchat, l'application Digital Touch permet de communiquer par petits dessins.

Dotée de plusieurs petits capteurs, la Watch entend aussi changer notre façon de bouger. Avec en creux l'ambition de se poser en vecteur de bien-être personnel. Avec Activity et Workout, la Watch intègre deux applications dédiées à la santé et au fitness qui permettent d'afficher et de recenser à la fois les performances sportives et de mesurer l'activité. Tout un ensemble de données susceptibles d'être compilées dans Health, l'application santé intégrée à iOS 8 qui aspire à faire de l'iPhone 6 un véritable carnet de santé numérique. Tim Cook a d'ailleurs indiqué que la Watch était tout simplement la gamme de produits "la plus intime" jamais commercialisée par Apple.

Le paiement sans contact, une application pertinente ?

Reste qu'en proposant un mélange d'applications complémentaires de l'usage d'un smartphone et d'activités dédiées au sport et à la santé, la montre connectée d'Apple est finalement très proche de ses concurrentes. D'autant qu'elle ne fonctionne pas dissociée de l'iPhone et que son autonomie demeure un point d'interrogation puisque aucune information sur le sujet n'a été communiqué mardi. Mais elle pourrait bien se distinguer du reste de la mêlée en un certain égard. En intégrant pour la première fois Apple Pay, le système de paiement sans contact inclus dans l'iPhone 6, la marque à la pomme a peut-être trouvé un premier usage pertinent pour une montre connectée, prompte à susciter le besoin pour ce type de produits.

la rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/