1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Android : les smartphones pourraient être piratés avec un simple texto
1 min de lecture

Android : les smartphones pourraient être piratés avec un simple texto

Une société de sécurité informatique a découvert une faille dans le système d'exploitation mobile Android de Google. Quelque 950 millions de smartphones seraient sous la menace d'un piratage.

La présentation du Nexus One lors d'une conférence au siège de Google, en 2010 (illustration)
La présentation du Nexus One lors d'une conférence au siège de Google, en 2010 (illustration)
Julien Quelen & AFP

Selon les recherches de la société de sécurité informatique Zimperium, les smartphones Android ne seraient pas à l'abri de pirates qui pourraient en prendre le contrôle via un simple texto. D'après la découverte de Joshua Drake, la faille reposerait sur une fonctionnalité du logiciel Android qui pré-télécharge automatiquement les extraits vidéo attachés à des textos, permettant ainsi à l'utilisateur de ne pas avoir à attendre pour consulter le contenu. Ainsi, les pirates peuvent à leur guise cacher des programmes malveillants à l'intérieur des fichiers vidéo qui n'ont même pas à être ouverts pour que l'opération fonctionne. Sans même lire le texto qui lui est destiné, l'utilisateur pourrait donc être victime d'un piratage. 

"Les attaquants n'ont besoin que de votre numéro de téléphone, et en l'utilisant ils peuvent exécuter des programmes à distance via un fichier spécifiquement conçu pour cela et délivré par MMS", révèle ainsi Zimperium sur son blog. "N'importe qui peut être ciblé par ce type d'attaque", prévient-elle. "Ces failles sont extrêmement dangereuses car elles ne nécessitent pas une action de  la victime pour être exploitées". 

D'après la société de sécurité informatique, ce sont 95% des smartphones opérant sous Android, soit environ 950 millions d'appareils, qui présenteraient le risque d'une intrusion de ce type. Zimperium, qui dit avoir prévenu Google en lui fournissant des patchs de sécurité pour y remédier, n'est pourtant pas confiante quant à l'hypothèse de voir le problème promptement réglé, puisque ce dernier nécessitera "une très longue procédure de mise à jour". En effet, Google ne contrôle pas les mises à jour du logiciel d'exploitation, laissées aux soins des fabricants de téléphone et même parfois des opérateurs téléphoniques. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/