1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Wauquiez "a encore des progrès à faire" pour ressembler à Trump, ironise Mazerolle
2 min de lecture

Wauquiez "a encore des progrès à faire" pour ressembler à Trump, ironise Mazerolle

ÉDITO - Le président des Républicains est en difficulté depuis la divulgation d'un enregistrement pris à son insu, dans lequel il multiplie les critiques à l'égard de plusieurs membres de la classe politique.

Laurent Wauquiez, invité de "L'Émission Politique" de France 2, le 25 janvier 2018
Laurent Wauquiez, invité de "L'Émission Politique" de France 2, le 25 janvier 2018
Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Le Mag Pol du 18 février 2018
25:32
micros
La rédaction numérique de RTL

Laurent Wauquiez a-t-il été piégé ou est-il victime de ses propres travers ? Le président des Républicains est en difficulté depuis la divulgation vendredi 16 février d'un enregistrement pris à son insu, dans lequel il multiplie les critiques à l'égard de plusieurs membres de la classe politique. Xavier Bertrand l'accuse ce dimanche 18 février de "trumpisation"

En mars 2016, Laurent Wauquiez décrivait Donald Trump comme "quelqu'un qui a une forme de parole très directe (...) et qui est clair dans ce qu'il exprime" sur France 2. Mais pour ressembler au président américain, "il a encore des progrès à faire", s'amuse Olivier Mazerolle. 

"Je n'ai entendu personne parmi ses partisans justifier ses propos, lui-même ne les justifie pas, il s'en excuse même pour certains - ce que Trump ne fait jamais, fait remarquer l'éditorialiste politique. Car s'excuser est un aveu de faiblesse, une manière de reconnaître qu'on a fait une grosse bêtise, et cette bêtise peut avoir des conséquences durables", prévient Olivier Mazerolle.

Wauquiez révèle qu'il prend les auditeurs et les lecteurs pour des gogos à qui il sert la soupe qu'ils ont envie d'entendre et de lire

Olivier Mazerolle, journaliste politique

Seuls points communs de Laurent Wauquiez avec Donald Trump, selon Olivier Mazerolle : la non pratique du "robinet d'eau tiède" - comprendre le discours timoré, tempéré. "C'est parce qu'il ne le pratique pas que je lui ai accordé beaucoup de chance de devenir le leader de la droite et comme Trump, il explique que tous les politiques sont des moins que rien, sauf lui bien sûr", commente le journaliste.

À lire aussi

Dans l'enregistrement révélé par Quotidien, Olivier Mazerolle affirme également qu'il s'autorise à dire n'importe quoi dans les médias. "Il dit aussi que lorsqu'il s'adresse aux Français via les médias il débite des 'bullshits' - des conneries. Il révèle donc qu'il prend les auditeurs et les lecteurs pour des gogos à qui il sert la soupe qu'ils ont envie d'entendre et de lire. Trump fait peut-être la même chose, mais il se garde bien de révéler qu'il s'agit d'un stratagème", analyse le journaliste.

Aucun de ses adversaires ne pouvait rêver de le démolir avec autant d'efficacité

Olivier Mazerolle, journaliste politique

Dernier élément qui permet de distinguer Laurent Wauquiez de Donald Trump : "Trump n'a jamais demandé à ses électeurs de rompre avec ceux qu'ils admirent", fait remarquer Olivier Mazerolle. "Wauquiez fait le contraire en attaquant Nicolas Sarkozy, qui est précisément l'idole des militants qui l'ont porté au pouvoir. Non seulement les Républicains sont profondément divisés, mais Laurent Wauquiez sème la confusion dans la fraction du parti qui lui était acquise". 

"Il y a encore débat sur la question de savoir si Wauquiez souhaitait ou non que ses propos soient rendus publics, conclut Olivier Mazerolle, mais quelle que soit l'hypothèse on ne voit pas quel bénéfice politique il pouvait en tirer. Aucun de ses adversaires ne pouvait rêver de le démolir avec autant d'efficacité qu'il ne l'a fait lui même à son encontre."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/