1 min de lecture Primaire Les Républicains

VIDÉO - "Vous n'avez pas honte ?" s'énerve Nicolas Sarkozy face à David Pujadas

L'ancien président de la République s'est agacé à l'évocation des révélations de Ziad Takkiedine.

Nicolas Sarkozy, très tendu lors de de l'évocation des révélations de Ziad Takieddine pendant le troisième débat
Nicolas Sarkozy, très tendu lors de de l'évocation des révélations de Ziad Takieddine pendant le troisième débat Crédit : Capture d'écran France 2
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

Le financement de la campagne présidentielle de 2007 est un sujet sensible pour Nicolas Sarkozy. Lors du troisième débat de la primaire de la droite et du centre, jeudi 17 novembre, David Pujadas a demandé à Nicolas Sarkozy de dire sa vérité à propos des révélations de Ziad Takkiedine, qui affirme avoir remis près de cinq millions d'euros dans des valises en liquide entre la fin de l'année 2006 et le début de l'année 2007, pour financer la campagne présidentielle du candidat de l'ex-UMP.

À cette évocation, Nicolas Sarkozy n'a pas répondu à la question posée. "Vous n'avez pas honte ?" a-t-il lancé au journaliste. "Quelle indignité, nous sommes sur le service public. [...] Vous n'avez pas honte de donner écho à un homme qui a fait de la prison ? Ce n'est pas l'idée que je me fais du service public", a éludé l'ancien Président, visiblement très irrité par la question. Ziad Takkiedine s'est confié au pure player Mediapart à ce sujet, mardi 15 novembre. Dans la foulée, il a effectué une déposition auprès de la justice dans le cadre de l'enquête sur le financement présumé libyen de la campagne de 2007.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Les Républicains Nicolas Sarkozy
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants