1 min de lecture Primaire PS

Primaire de la gauche : "Un débat décevant" sur les questions économiques

LE DÉCODEUR POLITIQUE - L'éditorialiste Christian Menanteau regrette un débat qui est passé trop rapidement sur les questions économiques.

>
Primaire de la gauche : "un premier débat décevant" sur les questions économiques Crédit Image : Essia Lakhoua / RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Essia Lakhoua

LE CONTEXTE - Le 12 janvier, les sept candidats de la primaire de la gauche se sont affrontés lors d'un premier débat  retransmis sur RTL et TF1. Même si la loi Travail a été beaucoup évoquée, les questions de la dette, du chômage ou des finances publiques ont été à peine effleurées.

Alors que les taux d'intérêts ne cessent d'augmenter et que la dette de la France a atteint plus de 2.000 milliards d'euros, aucun des candidats n'a abordé cette question. Le sujet du déficit et notamment du déficit des finances publiques françaises a également été laissé de côté. "Nous continuons de vivre au-dessus de nos moyens" constate Christian Menanteau.

L'élément le plus grave, selon l'éditorialiste, est que dans ce débat, aucune "destination pour l'économie française" ne s'est dessinée. "Vers où les candidats veulent-ils nous mener ?" se demande-t-il. De plus, aucune construction d'un projet autour du capital d'innovation n'a été mentionnée. Pourtant, la France est le troisième pays le plus innovant du monde, juste derrière les États-Unis et le Japon. "On ne se sert pas de notre puissance, de nos atouts", regrette l'éditorialiste.

Les participants au débat ne se sont pas non plus penchés sur les différences et les écarts qui se créent entre les différents pays européens. Par exemple, l'Allemagne va dégager 19 milliards d'excédent budgétaire alors que la France est en déficit. L'Allemagne fait environ 1,9% de croissance alors que la France est à 1,3%..

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Le Décodeur Politique Débat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants