1 min de lecture Présidentielle 2017

VIDÉO - Pourquoi le projet de loi sur l'organisation de la présidentielle 2017 fait-il débat ?

LE DÉCODEUR POLITIQUE - La proposition de loi sur l'organisation de la présidentielle 2017 a suscité un vent de colère chez les petits partis.

>
VIDÉO - Pourquoi la proposition de loi sur la présidentielle 2017 fait-elle polémique ? Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Caroline Brenière

Le contexte - Ce mardi 5 avril, les nouvelles règles sur l'élection présidentielle sont soumises au vote à l'Assemblée nationale. Pour que la loi soit adoptée, le texte doit obtenir le vote de la majorité absolue des députés, c'est-à-dire 289 voix. Les deux projets de loi visent le système de parrainage et la distribution du temps de parole. La transparence sur les parrainages et le passage de "la règle d'égalité" au "principe d'équité" sont largement critiqués par les petits partis, qui y voient là une volonté d'enfermer les Français dans le tripartisme.


Mais cette polémique n'a pas lieu d'être, selon Benjamin Sportouch, rédacteur en chef adjoint au service politique de RTL. Les petits partis et le Front national craignent qu'avec les règles de publication de parrainage, les élus n'osent pas "sortir du bois". Pourtant, la transparence sur les parrainages a longtemps été réclamée. Au "principe d'équité" qui sème un vent de colère, Benjamin Sportouch répond que "la démocratie s'exerce aussi sur les réseaux sociaux", et qu'avoir un temps de parole avant la campagne officielle n'est "pas forcément ce qui permet un sésame pour entrer dans la cours des grands."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Polémique Réseaux sociaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants