2 min de lecture Parti socialiste

VIDÉO - Le Debrief du Grand Jury du 26 avril 2015 : Pierre Moscovici

VIDÉO - Les journalistes Jérôme Chapuis, Yves Thréard et Frédéric Delpech ont débriefé le passage du commissaire européen au "Grand Jury RTL/ Le Figaro/ LCI", dimanche 26 avril.

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le debrief du Grand Jury : Pierre Moscovici Crédit Image : RTL / Nicolas Briquet / Abacapress | Durée : | La page de l'émission
Jérôme Chapuis
Jérôme Chapuis et Marie-Pierre Haddad

Pierre Moscovici n'est pas libre de sa parole puisqu’il est un ancien membre du gouvernement. "Ce n'est pas le style du personnage. Il est rarement un bateleur d'estrade. Il est plutôt dans l'explication. Il ne peut rien dire sur la politique française alors qu'il est commissaire européen et il ne peut pas dévoiler l'action de la Commission européenne", explique Yves Thréard.

Selon Frédéric Delpech, Pierre Moscovici aime "parler sur un ton professoral. On voit que ce sera un excellent professeur d'économie. Il fait des digressions assez longues, mais quand on l'interroge plus précisément sur les réformes structurelles que doit entreprendre la France, il est assez évasif".

Pierre Moscovici ne peut pas dévoiler l'action de la Commission européenne

Yves Thréard
Partager la citation

Pas de position claire de la Commission européenne

"L'Europe n'est pas responsable" du naufrage des migrants au large des côtes européennes. "Sur le plan factuel, il a raison. Mais il ne nous dit pas comment l'Europe compte résoudre le problème. On sent qu'il voudrait que l'Europe puisse aller plus loin, notamment dans une force armée qui pourrait intervenir sur place", note Yves Thréard.

Pierre Moscovici évite surtout de se prononcer sur le fond : "Doit-on oui ou non accueillir plus de migrants ? Ces questions sont soigneusement évitées car il n'y a pas une position très claire de la Commission européenne sur le sujet", explique Frédéric Delpech.

On sent qu'il voudrait que l'Europe puisse aller plus loin, notamment dans une force armée qui pourrait intervenir sur place

Yves Thréard
Partager la citation

Pas de sanctions à l'encontre de la France

À lire aussi
Bernard Cazeneuve, Marion Maréchal et Arnaud Montebourg politique
Marion Maréchal, Bernard Cazeneuve et Arnaud Montebourg "ont un espace politique"

Concernant la situation de la France : "Tout va bien, selon Pierre Moscovici. il n'a pas voulu donner de détails sur les réformes. Il répète que la reprise est là en Europe et en France, comme François Hollande. Mais il refuse d'aller dans le détail", analyse Yves Thréard.

La France ne devrait pas subir de sanctions de la part de la Commission européenne, estime Frédéric Delpech. Il ne veut surtout pas commenter les réformes. C'est nébuleux. Il dit que François Hollande a une volonté réformatrice. On comprend qu'il veut l'être mais pas forcément s'il l'est", ajoute-t-il

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parti socialiste Vidéo Pierre Moscovici
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7777480172
VIDÉO - Le Debrief du Grand Jury du 26 avril 2015 : Pierre Moscovici
VIDÉO - Le Debrief du Grand Jury du 26 avril 2015 : Pierre Moscovici
VIDÉO - Les journalistes Jérôme Chapuis, Yves Thréard et Frédéric Delpech ont débriefé le passage du commissaire européen au "Grand Jury RTL/ Le Figaro/ LCI", dimanche 26 avril.
https://www.rtl.fr/actu/politique/video-le-debrief-du-grand-jury-du-26-avril-2015-pierre-moscovici-7777480172
2015-04-26 23:10:01
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FbQHreAw4yPkZo2DKFaBqA/330v220-2/online/image/2015/0426/7777479177_pierre-moscovici-invite-du-grand-jury-rtl-le-figaro-lci.jpg