1 min de lecture Présidentielle 2017

Gilbert Collard assume ses insultes envers les banquiers

Le député du Gard proche de Marine Le Pen ne veut pas retirer ou amender ses propos visant Emmanuel Macron.

Gilbert Collard, député FN/Rassemblement bleu marine
Gilbert Collard, député FN/Rassemblement bleu marine Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

"J'assume ce que je dis", a déclaré Gilbert Collard, lundi 1er mai. Le député du Front national (FN) et du Rassemblement Bleu Marine (RBM), proche soutien de Marine Le Pen était interrogé sur des propos qu'il a tenu jeudi 27 avril, après la visite mouvementée et médiatique d'Emmanuel Macron à l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme). 

"Il croit qu'on peut acheter des militants en leur apportant des croissants ? Il se fait quelle idée du monde du travail ? Ce ne sont pas des putes comme les banquiers !" avait asséné l'avocat, comparant le candidat d'"En Marche !", ancien banquier chez Rothschild, aux ouvriers de l'usine d'électro-ménager, qui devrait fermer ses portes en juin 2018. Au dernier moment, Marine Le Pen avait également fait part de sa venue le même jour que son adversaire sur le site de la Somme, et BFMTV avait diffusé des images montrant des militants FN distribuant des croissants et des tracts.

Interrogé sur LCIGilbert Collard est revenu sur ses propos, et affirme ne pas les regretter. "Je maintiens que les banquiers vivent du profit. (...) Je voudrais que les banques soient au service du citoyen et non pas au service des intérêts", a rajouté le parlementaire. Après sa saillie polémique, plusieurs instances représentatives des professions bancaires s'étaient élevées pour la dénoncer. Dans un communiqué, la Fédération bancaire française a déploré des "propos injurieux qui portent atteinte à leur (les salariés du secteur bancaire, ndlr) dignité tant professionnelle que personnelle".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Gilbert Collard Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants