1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Élections régionales 2015 : malgré la défaite, Florian Philippot estime qu'"une lame de fond patriote" s'est levée en France
2 min de lecture

VIDÉO - Élections régionales 2015 : malgré la défaite, Florian Philippot estime qu'"une lame de fond patriote" s'est levée en France

La liste Front national de Florian Philippot a été devancée par la liste LR-UDI-MODEM de Philippe Richert, lors du second tour des élections régionales.

Florian Philippot le 13 décembre 2015
Florian Philippot le 13 décembre 2015
Crédit : Capture d'écran
Florian Philippot se réjouit de la "clarification du clivage" entre "patriotes et mondialistes"
00:24
Marie-Pierre Haddad & AFP

Malgré la défaite du Front national au second tour des régionales, "une lame de fond patriote" s'est levée en France, qui "ne redescendra pas", a estimé, ce dimanche 13 novembre, le bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot, à son QG électoral de Metz. "Il est des défaites moins amères que d'autres. Face à un système entièrement coalisé, mobilisé jusqu'à la folie pour défendre ses intérêts propres, (...) nous manquons ce soir la victoire", a-t-il constaté. 

Le vice-président du Front national estime que le parti de Marine Le Pen est "à un plus haut historique, aussi bien dans la région que dans notre pays. C'est une source d'espoir". Les élections régionales ont été qualifiées de "transition", un "passage salutaire qui a apporté une recomposition de la vie politique, obligeant les deux partis jumeaux, l'UMP (sic) et le Parti socialiste, à se compromettre l'un envers l'autre pour espérer nous priver d'une victoire légitime", a-t-il précisé. 

La rédaction vous recommande

Florian Philippot estime qu'"un nouveau clivage s'est installé enfin entre patriotes et mondialistes, un clivage maintenant très clair qui structurera la prochaine échéance électorale, la reine des élections, celle qui changera tout, l'élection présidentielle de 2017".

La liste de Philippe Richert a remporté le second tour des élections régionales en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes, dimanche 13 décembre. Elle devance les listes de Florian Philippot et Jean-Pierre Masseret. Le candidat Les Républicains prendra la présidence du conseil régional d'Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes en janvier. Selon les estimations de TNS Sofres OnePoint, le candidat de droite arrive en tête avec 47,6% des voix devant Florian Philippot qui cumule 36,7% des voix. Jean-Pierre Masseret, qui a conservé sa liste de gauche malgré la demande de son retrait par le Parti socialiste, n'a récolté que 15,5% des voix.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/