1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives : à Toulouse, Benoît Hamon préfère soutenir un candidat EELV
1 min de lecture

Législatives : à Toulouse, Benoît Hamon préfère soutenir un candidat EELV

L'ancien candidat à la présidentielle apporte son soutien à Salah Amokrane, qui se présente sous l'étiquette EELV et non à Gérard Bapt, figure locale du PS.

Benoît Hamon à Toulouse, le 18 avril 2017
Benoît Hamon à Toulouse, le 18 avril 2017
Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Émilie Jéhanno

L'information risque d'en faire bondir plus d'un, rue de Solférino. Benoît Hamon, l'ancien candidat du Parti socialiste à la présidentielle, a choisi d'appuyer Salah Amokrane, qui se présente aux législatives sous l'étiquette Europe-Écologie-Les Verts dans la deuxième circonscription de Haute-Garonne. Et non Gérard Bapt, le poids lourd local adoubé par le PS et élu député dans cette circonscription depuis 1978.

Les deux se connaissent bien puisque Salah Amokrane a été le conseiller justice sociale et égalité de Benoît Hamon pendant la campagne présidentielle. "C'est quelqu'un à gauche, de motivé et qui connaît bien les quartiers", confie à RTL.fr l'entourage de Benoît Hamon

Dans un communiqué de l'antenne toulousaine d'EELV, Benoît Hamon est cité, expliquant que Salah Amokrane "incarne le renouvellement véritable dont notre assemblée a besoin" et qu''il a toute [sa] confiance". L'ancien conseiller social de Benoît Hamon l'a d'ailleurs remercié de ces mots chaleureux sur Twitter.     

Du côté de Benoît Hamon, la candidature de Gérard Bapt est loin de susciter l'enthousiasme : "Gérard Bapt a déjà fait neuf mandats et il soutient Bachar Al Assad", dézingue un proche. Et d'ajouter : sa candidature "ne défend pas le renouvellement des élus", promu par Benoît Hamon lors de sa campagne. L'actuel député des Yvelines se présente lui aux législatives pour un deuxième mandat.   

À lire aussi

En février 2015, Gérard Bapt avait fait partie d'une délégation parlementaire française qui s'était rendue à Damas. La visite, qui n'avait pas eu l'accord du Quai d'Orsay, avait créé la polémique, Gérard Bapt ayant alors assuré n'avoir jamais rencontré le dictateur. Contacté par La Dépêche du Midi, Gérard Bapt, incrédule, rappelle qu'il a "parrainé Benoît Hamon" à la présidentielle. "Si cette information est confirmée, ce serait fort de café", a indiqué le candidat du PS.

Benoît Hamon apporte aussi son soutien au candidat PCF Michel Nouaille opposé à Manuel Valls dans la première circonscription de l'Essonne et également à la militante féministe Caroline De Haas face à Myriam El Khomri et Philippe Rio (PCF) face à Malek Boutih.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/