1 min de lecture Bas-Rhin

Tombes profanées : Castaner annonce la création d'un "office national de lutte contre la haine"

En visite au cimetière profané de Westhoffen, dans le Bas-Rhin, Christophe Castaner a décidé la création d'une branche de la gendarmerie chargée de lutter "contre la haine".

Christophe Castaner en visite au cimetière profané de Westhoffen, le 4 décembre 2019
Christophe Castaner en visite au cimetière profané de Westhoffen, le 4 décembre 2019 Crédit : Patrick HERTZOG / AFP
Noé Blouin et AFP

Lors de sa visite au cimetière juif de Westhoffen, Christophe Castaner, a annoncé, ce mercredi 4 décembre, la création d'un "office national de lutte contre la haine" au sein de la gendarmerie. Cette annonce intervient en réaction à la profanation de 107 tombes, recouverte de symboles antisémites, dans ce petit village du Bas-Rhin. "C'est la République qui est profanée", a condamné le ministre de l'Intérieur.

"J'ai décidé ce matin, en lien avec le directeur général de la gendarmerie nationale, de créer auprès de lui [...] un office national de lutte contre la haine", a-t-il déclaré. Cet office "sera chargé de coordonner pour la gendarmerie nationale à la fois l'enquête (sur la profanation de Westhoffen) pour que tous les moyens soient mobilisés, mais aussi l'ensemble des enquêtes sur les actes antisémites, antimusulmans, antichrétiens que nous connaissons sur notre territoire en zone gendarmerie", a poursuivi Christophe Castaner.

Depuis quelques mois, l'Alsace déplore une multiplication de graffitis et dégradations à caractère antisémite et raciste sur son territoire. Avant Westhoffen, 96 tombes du cimetière juif de Quatzenheim, avaient été couvertes de tags, le 19 février dernier. Le 11 décembre 2018, le cimetière israélite de Herrlisheim, au nord-est de Strasbourg, avait également été visé. Fait inquiétant, le ou les auteurs de ces profanations n'ont pas encore été interpellés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bas-Rhin Profanation Cimetière
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants