2 min de lecture Attentats

Strasbourg : le marché s'ouvre un an après l'attentat, Castaner affiche sa "sérénité"

Un an après l'attentat qui avait endeuillé Strasbourg, Christophe Castaner a affiché sa "sérénité" quant aux mesures de sécurité mises en place pour le marché de Noël.

Christophe Castaner, le 20 août 2019
Christophe Castaner, le 20 août 2019 Crédit : Thomas SAMSON / AFP
Louis Rigaudière et AFP

Des mesures de sécurité inédites. Ce vendredi 22 novembre, Christophe Castaner a affiché sa "sérénité" un an après l'attentat qui avait endeuillé le célèbre marché de Noël de Strasbourg le 11 décembre 2018.

"Le message que nous voulons passer (est) celui de la sérénité et du sentiment que nos forces seront totalement engagées aux côtés des élus pour que l'événement international qu'est le marché de Noël se passe bien", a souligné le ministre de l'Intérieur, déambulant dans les allées de la 450ème édition de ce marché. 

Même s'il n'existe "aucune inquiétude particulière pour Strasbourg", le "risque terroriste est permanent en France et reste à un niveau élevé", a encore observé Christophe Castaner. Il a également remercié les nombreux membres des forces de l'ordre croisés sur son chemin pour leur "présence rassurante et leur engagement". Parmi elles : des sections d'intervention antiterroristes ou les soldats de l'opération Sentinelle.

760 personnes mobilisées pour garantir la sécurité

Selon le ministre, ce sont "près de 760 personnes, hommes, femmes, de la police, de la gendarmerie, de la Sécurité civile, des sapeurs-pompiers, de la police municipale, de l'armée qui seront mobilisées pour garantir" la sécurité du marché de Noël jusqu'au 30 décembre. A 19H10 précises, l'immense sapin qui orne traditionnellement la place Kléber, dans le coeur historique de la ville, devait s'illuminer, mais dès 14H00, les rues de la "capitale de Noël" s'étaient animées avec l'ouverture de ce marché, le plus célèbre de France. 

À lire aussi
Christophe Castaner, dans le Grand Jury, dimanche 3 mai 2020 attentats
Terrorisme : "Il y a eu un attentat déjoué depuis le début de l'année", déclare Castaner

Cette année, les mesures de sécurités ont encore été renforcées, qu'il s'agisse du filtrage des visiteurs sur les ponts qui conduisent au centre historique ou des obstacles et autres des fosses disposés pour parer la menace de véhicules-béliers.

4,5 à 5 millions d'euros de budget pour le marché

Avec un budget qui devrait atteindre 4,5 à 5 millions d'euros pour ce marché, dont près d'un million pour la sécurité, Strasbourg attend environ 250 millions d'euros de retombées économiques. Au-delà de Strasbourg, tout le nord-est de la France entre dans la saison des marchés de Noël, de Montbéliard à Metz, en passant par Kaysersberg et Sélestat. Colmar, qui attend 1,5 million de visiteurs contre 2 millions à Strasbourg, inaugure aussi son marché vendredi

Le 11 décembre, une journée d'hommage sera organisée en souvenir des victimes de l'attentat, moment d'émotion à mi-course du marché de Noël.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats Strasbourg Christophe Castaner
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants