3 min de lecture Thomas Thévenoud

Thomas Thévenoud : fisc, loyer, PV, kiné, EDF... La liste des oublis du député s'allonge

DÉCRYPTAGE - Depuis l'annonce de sa démission, Thomas Thévenoud, député et ex-secrétaire d'État, ne cesse de se voir reprocher de nouvelles incartades, du fisc à son kiné. Dernier oubli en date : des factures EDF non réglées.

Thomas Thévenoud, le 27 août 2014, à L'Elysée. (archives)
Thomas Thévenoud, le 27 août 2014, à L'Elysée. (archives) Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Marion Dautry
Marion Dautry
Journaliste RTL

La "phobie administrative" de Thomas Thévenoud est-elle sans limite ? Le déluges d'informations concernant les manquements fiscaux et financiers de l'éphémère secrétaire d'État au commerce extérieur du gouvernement Valls II semblent ne jamais pouvoir s'arrêter. Et le député PS de Saône-et-Loire peine à se défendre.

C'est L'Express qui révèle sa dernière incartade. Selon l'hebdomadaire, le médiateur du conflit entre les taxis et les VTC n'aurait pas réglé ses factures EDF. Il ferait ainsi l'objet d'une procédure de recouvrement lancée par EDF Bourgogne pour "incident de paiement". Le contentieux porterait sur plusieurs années de factures.

Trois ans de "non-conformité avec le fisc"

La descente aux enfers a débuté quelques jours à peine après la nomination du nouveau gouvernement de Manuel Valls, l'annonce fait tache. Le 4 septembre dernier, Thomas Thévenoud, jeune député dynamique, démissionne pour cause de "situation découverte après sa nomination" par Matignon. Le fisc aurait dû lui ponctionner son salaire pour recouvrer des impayés d'impôts. Il admet lui-même "des retards de déclarations et de paiements au fisc" mais se défend d'être un fraudeur.

À lire aussi
Thomas Thévenoud à l'Assemblée nationale, le 1er avril 2016. Thomas Thévenoud
Fraude fiscale : Thomas Thévenoud obtient la saisine du Conseil constitutionnel

Au Journal de Saône-et-Loire, il assure être "un citoyen intègre" et s'être "simplement laissé débordé dans (sa) gestion privée". Mais il a également omis de déclarer une société, qu'il dit avoir créé exclusivement pour "donner une couverture sociale à la femme de ménage de (sa) permanence parlementaire" et avec laquelle il n'aurait "jamais gagné d'argent".

Trois ans de retard de loyer

Cinq jours plus tard, alors que les explications du député ne convainquent toujours personne, le Canard enchaîné révèle qu'il a n'a pas payé son loyer... pendant trois ans. Il louait un appartement dans le Vème arrondissement de Paris et a été menacé d'expulsion. Le propriétaire l'avait dénoncé au ministère de l'Intérieur. Mais c'était "avant d'être élu" et "tout a été réglé", a assuré Thomas Thévenoud, qui s'est expliqué en parlant de "phobie administrative".

Décidément tête en l'air, Thomas Thévenoud avait également oublié de déclarer ses activités en tant que directeur général d'une société de négoce en vins, Vins Bernard Gras. Surtout que la société en question, selon les informations de Mediapart, serait sous le coup d'une information judiciaire ouverte pour des "soupçons de pratiques commerciales frauduleuses" visant son président.

Des PV et un kiné impayés en Saône-et-Loire

Le député a également laissé des traces de son passage en Saône-et-Loire. D'après Le Parisien, Thomas Thévenoud ne payait pas les PV de sa voiture de fonction lorsqu'il était vice-président de la communauté urbaine Creusot-Montceau, entre 2008 et 2012. D'après un élu local cité par le quotidien, il aurait "pété les plombs" après son élection à la députation.

Toujours en Saône-et-Loire, mais en privé, il aurait eu besoin de la contrainte d'un huissier pour se décider à payer... son kinésithérapeute. Celui-ci s'est livré au journal local Le Bien Public lorsqu'il a entendu que Thomas Thévenoud comptait rester député. Il a fallu deux ans au praticien pour recevoir enfin le règlement de 183,60 euros pour une séance à domicile avec les enfants du couple Thévenoud.

Les politiques réclament sa tête

L'UMP réclame une enquête fiscale et sa démission de l'Assemblée nationale. Et les socialistes leur emboîtent le pas. Jean-Christophe Cambadélis le convoque pour évoquer son mandat de député le 8 septembre. Thomas Thévenoud est donc poussé à la porte du PSqu'il quitte le jour-même. Sa femme Sandra, chef de cabinet du président du Sénat Jean-Pierre Bel, est, elle, "mise en congé" sans salaire.

Le gouvernement donne également de la voix. Ségolène Royal, puis Manuel Valls et Michel Sapin ont exigé son départ. Mais Thomas Thévenoud s'accroche à son mandat, assurant "avoir payé". Il ressentirait même "un sentiment d'injustice", alors qu'il n'avait "pas d'intentions frauduleuses".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Thomas Thévenoud Assemblée nationale PV
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7774250589
Thomas Thévenoud : fisc, loyer, PV, kiné, EDF... La liste des oublis du député s'allonge
Thomas Thévenoud : fisc, loyer, PV, kiné, EDF... La liste des oublis du député s'allonge
DÉCRYPTAGE - Depuis l'annonce de sa démission, Thomas Thévenoud, député et ex-secrétaire d'État, ne cesse de se voir reprocher de nouvelles incartades, du fisc à son kiné. Dernier oubli en date : des factures EDF non réglées.
https://www.rtl.fr/actu/politique/thomas-thevenoud-fisc-loyer-pv-kine-les-oublis-sans-fin-du-depute-7774250589
2014-09-11 17:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bptn6gKPUllwU7PWkxpoYA/330v220-2/online/image/2014/0905/7774131429_thomas-thevenoud-le-27-aout-2014-a-l-elysee-archives.jpg