1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Terrorisme : "Il faut pouvoir retirer la nationalité française même quand il ne s'agit pas de binationaux", dit Xavier Bertrand
1 min de lecture

Terrorisme : "Il faut pouvoir retirer la nationalité française même quand il ne s'agit pas de binationaux", dit Xavier Bertrand

GRAND JURY - Malgré la complexité juridique, l'ancien ministre se porte en faveur d'une déchéance de nationalité, même pour ceux qui ne sont pas binationaux.

Xavier Bertrand, lors du Grand Jury, dimanche 25 janvier
Xavier Bertrand, lors du Grand Jury, dimanche 25 janvier
Crédit : Crédit photo : RTL / Romain Boé / Abacapress
Xavier Bertrand, invité du Grand Jury, dimanche 25 janvier 2015 - Partie 1
00:30:11
Xavier Bertrand, invité du Grand Jury, dimanche 25 janvier 2015 - Partie 2
00:25:08
Le Debrief du Grand Jury du 25 janvier 2015 : Xavier Bertrand
00:11:28
Aurore Coulaud
Aurore Coulaud

"On acquiert bien la nationalité française, je pense qu'il faut pouvoir retirer la nationalité française même quand il ne s'agit pas de binationaux", a estimé Xavier Bertrand lors du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, ce dimanche 25 janvier.

Même si le député-maire UMP sait "que c'est compliqué", il pense "qu'il faut engager ce combat", préférant "gérer des problèmes juridiques que des phénomènes de guerre sur notre territoire".

Quand ils vont se former aux techniques de guerre du jihad au Yémen, pourquoi ce n'est pas le Yémen qui les accepte dans ces conditions là ?

Xavier Bertrand

Selon lui, "le terrorisme s'en prend au droit international, à notre mode de vie, à notre société", c'est pourquoi il préconise que "la société et le droit international" évoluent. "Parce que vous dites qu'ils sont apatrides, mais quand ils vont se former aux techniques de guerre du jihad au Yémen, pourquoi ce n'est pas le Yémen qui les accepte dans ces conditions là ? De la même façon pour la Syrie ou la Libye ?", s'interroge-t-il.

Il faut faire évoluer le droit

Xavier Bertrand

"C'est qu'il y a bien des pays pour les accueillir, pour préparer les massacres futurs. Alors dans ces conditions, je demande à la communauté internationale, à la France, de porter ce débat. Il faut faire évoluer le droit."

Xavier Bertrand souhaite faire valoir l'article 15 de la Convention européenne des droits de l'homme qui "permet, quand il y a un péril imminent pour la nation, de pouvoir prendre des mesures même temporaires".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire