1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Hé, oh, la gauche" : Stéphane Le Foll n'a pas "invité" Emmanuel Macron
1 min de lecture

"Hé, oh, la gauche" : Stéphane Le Foll n'a pas "invité" Emmanuel Macron

LE GRAND JURY - Le ministre de l'Agriculture organise un meeting de soutien à la politique de François Hollande lundi 25 avril. Une réunion à laquelle Emmanuel Macron n'a pas été convié.

Stéphane Le Foll, invité du "Grand Jury" le 24 avril 2016
Stéphane Le Foll, invité du "Grand Jury" le 24 avril 2016
Crédit : RTL / Lewis Joly / SIPA PRESS
Le Grand Jury du dimanche 24 avril 2016 avec Stéphane Le Foll (1ère partie)
28:56
Le Grand Jury du dimanche 24 avril 2016 avec Stéphane Le Foll (2e partie)
23:54
Stéphane Le Foll était l'invité du "Grand Jury", le 24 avril 2016
53:09
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

La reconquête menée par François Hollande est lancée. Après la participation du chef de l'État à l'émission Dialogues citoyens le 14 avril sur France 2, un grand meeting de soutien à la politique de l'exécutif, baptisé "Hé ho la gauche!", est animé par Stéphane Le Foll. Ce soutien inconditionnel de François Hollande veut s'adresser "aux électeurs qui ne sont pas venus voter à plusieurs reprises", affirme-t-il dans Le Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro de dimanche 24 avril.

25 ministres participeront à l'événement qui réunira entre 400 et 500 personnes. "Il était temps qu'on se réveille pour dire 'Hé ho la gauche', n'oublie pas que si tu critiques, on a fait des choses et en particulier dans les questions de l'éducation, de la santé, du modèle social. On a fait des choses qu'il faut qu'on revendique aujourd'hui avec fierté. Ce qui m'a peiné depuis beaucoup de temps, c'était qu'on était dans l'incapacité à défendre ce qu'on a fait. Le moment est venu de se réveiller", assure le porte-parole du gouvernement.

Emmanuel Macron, lui, n'est pas invité à ce qui ressemble à un meeting de lancement de la campagne de François Hollande. "Je ne m'adresse pas à Emmanuel Macron en tant que tel. Non, il n'est pas invité. Pourquoi, je n'ai pas été invité à Amiens (jour de lancement de "En Marche", ndlr) ? Emmanuel Macron a fait un choix de créer un mouvement. Je respecte parfaitement ce qu'il a fait comme choix", ajoutant que son homologue à l'Économie "distille de l'optimisme". Ne souhaitant pas se justifier, Stéphane Le Foll conclut : "Je ne suis pas continuellement obligé de justifier ce que je pense en fonction de ce qu'aurait fait Emmanuel Macron".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/