1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Stade de France : "Il est évident que les choses auraient pu être mieux organisées", reconnaît Gérald Darmanin
2 min de lecture

Stade de France : "Il est évident que les choses auraient pu être mieux organisées", reconnaît Gérald Darmanin

Le ministre de l'Intérieur s'expliquait face aux sénateurs sur les dysfonctionnements entourant la finale de la Ligue des Champions.

Gerald Darmanin pendant son audition devant le Sénat le 1er juin 2022
Gerald Darmanin pendant son audition devant le Sénat le 1er juin 2022
Crédit : Geoffroy Van der Hasselt / AFP
Aymeric Parthonnaud & AFP

Est-ce le début d'un mea culpa des autorités françaises ? "Il est évident que les choses auraient pu être mieux organisées" lors de la finale de la Ligue des Champions émaillée samedi 28 mai de nombreux incidents au Stade de France, a reconnu mercredi 1er juin le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, auditionné par la commission des lois du Sénat.

"Il est évident que cette fête du sport a été gâchée", a-t-il ajouté. "Et nous regrettons très sincèrement les débordements parfois inacceptables qui ont eu lieu", a encore dit le ministre, sous le feu des critiques après ses déclarations sur le nombre de faux billets.

Le président Emmanuel Macron a mis la pression sur son gouvernement qui a commencé à infléchir son discours et a réclamé "la transparence" sur les faits quatre jours après le chaos autour du Stade de France. "On aurait sûrement pu faire mieux", a concédé Olivia Grégoire, la porte-parole du gouvernement, à l'issue du Conseil des ministres, alors que la polémique sur les incidents survenus en marge de la finale de la Ligue des champions ne désenfle pas. 

"C'est l'évènement qui a mobilisé le plus de policiers et de gendarmes depuis que je suis ministre de l'Intérieur", a encore dit Gérald Darmanin, rejetant toute critique sur le nombre de forces de l'ordre présentes : "il y avait très largement assez d'effectifs de police". "Plusieurs billets ont été dupliqués des centaines de fois", a-t-il aussi déclaré, évoquant le cas d'un ticket dupliqué "744 fois".

À écouter aussi

Gérald Darmanin et Amélie Oudéa-Castéra incriminent depuis cette soirée les supporters britanniques estimant qu'ils sont en grande partie responsables des incidents, avec une "fraude massive, industrielle et organisée de faux billets". Pour autant, les chiffres avancés par le gouvernement français restent très critiqués, en Angleterre comme en France. Selon Gérald Darmanin, "30.000 à 40.000 supporters anglais se sont retrouvés au Stade de France, soit sans billet, soit avec des billets falsifiés". Pendant cette audition au Sénat, le ministre de l'Intérieur a réaffirmé que "110.000 personnes" se seraient présentées "autour du Stade de France". Les "citoyens britanniques et espagnols pourront déposer plainte dans leur pays à partir de lundi", a aussi annoncé le ministre.

Cette situation a, selon les autorités, entraîné près du Stade de France un engorgement massif, des débordements et une intervention des forces de l'ordre. Un "mensonge gravissime", a dénoncé par exemple Marine Le Pen estimant que Gérald Darmanin "devrait de lui-même considérer qu'il doit partir". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/