1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Soupçons d'emploi fictif : Jean-Christophe Lagarde jugé en octobre
1 min de lecture

Soupçons d'emploi fictif : Jean-Christophe Lagarde jugé en octobre

Le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde doit comparaître le 3 octobre devant le tribunal correctionnel de Paris à l'issue d'une enquête sur des soupçons d'emploi fictif parlementaire.

Jean-Christophe Lagarde, ancien député UDI de la 5ᵉ circonscription de la Seine-Saint-Denis
Jean-Christophe Lagarde, ancien député UDI de la 5ᵉ circonscription de la Seine-Saint-Denis
Crédit : Ludovic MARIN / AFP
Thibault Nadal & AFP

Bientôt l'heure du procès pour le patron de l'UDI. Jean-Christophe Lagarde, 54 ans, sera jugé pour détournement de fonds publics tandis que Monique Escolier-Lavail, la mère de son épouse, comparaîtra pour recel de détournement de fonds publics, a précisé le PNF qui avait ouvert une enquête préliminaire en 2017.

Sa belle-mère avait été employée à l'Assemblée nationale entre mai 2009 et août 2010, selon Libération. "Nous contestons formellement les soupçons exprimés à l'encontre de Jean-Christophe Lagarde par le parquet national financier, au terme d'une enquête qui n'a été ni impartiale, ni contradictoire", a réagi auprès de l'AFP l'avocat de Jean-Christophe Lagarde, Me Yvon Goutal. "L'évolution de la procédure va enfin nous donner accès à des magistrats devant lesquels nous pourrons prouver l'innocence de mon client", a ajouté Me Goutal.

L'enquête préliminaire du PNF a débuté après la plainte en octobre 2017 d'un conseiller municipal d'opposition, Hacène Chibane. Dans cette plainte, il s'interrogeait sur l'activité d'assistante parlementaire de l'épouse de Jean-Christophe Lagarde, Aude Lavail-Lagarde, entre 2002 et 2014.

Une enquête débutée en 2017

Aude Lavail-Lagarde, maire de Drancy (Seine-Saint-Denis) depuis 2017 à la suite de son mari, avait démissionné de ses fonctions à l'Assemblée nationale en 2014 après qu'un militant centriste eut accusé le président de l'UDI de l'employer illégalement.

À écouter aussi

Dans sa plainte, Hacène Chibane affirmait également que Jean-Christophe Lagarde maire de Drancy de 2001 à 2017, "employait simultanément plusieurs autres collaborateurs pour ses activités parlementaires" qui étaient au "cabinet du maire de Drancy et salariés par la commune", selon lui.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.