1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Sondages de l'Élysée : Claude Guéant condamné à 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt
1 min de lecture

Sondages de l'Élysée : Claude Guéant condamné à 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt

L'ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, déjà incarcéré dans une autre affaire, a été condamné à 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt dans l'affaire des sondages de l'Élysée sous le quinquennat de Nicolas Sakozy.

Claude Guéant, le 5 décembre 2018
Claude Guéant, le 5 décembre 2018
Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
William Vuillez & AFP

L'ancien secrétaire général de la présidence sous Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, actuellement emprisonné du fait d'une précédente condamnation, s'est vu infliger vendredi un an de prison dont 8 mois ferme, avec un mandat de dépôt différé, dans l'affaire des sondages de l'Élysée.

Patrick Buisson, alors proche conseiller du chef de l'État, a été condamné à deux ans de prison avec sursis ainsi que 150.000 euros d'amende et l'ex-sondeur Pierre Giacometti à 6 mois avec sursis et 70.000 euros d'amende. À l'époque directrice de cabinet, Emmanuelle Mignon a été sanctionnée de 6 mois avec sursis. En revanche, l'ancien chargé de l'opinion Julien Vaulpré a été relaxé.

Dans cette affaire, l'Élysée aurait en effet payé plusieurs millions d'euros pour des sondages et des conseils en opinion auprès de nombreux instituts de de cabinets. Certains portaient sur des questions privées, comme la grossesse de Rachida Dati ou encore la popularité du couple Bruni-Sarkozy, et d'autres sur des questions plus politiques, les élections régionales ou les possibles rivaux du président...

Sur tous ces sondages, l'Élysée a signé des contrats sans respecter la procédure des appels d'offres pour les attribuer, comme la loi l'impose. 

Déjà incarcéré

À écouter aussi

L'ancien ministre de l'Intérieur a déjà été incarcéré, le lundi 13 décembre à la prison de la santé en application de sa condamnation en 2017 dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur. En 2022, alors directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant s'est versé des primes prises dans une enveloppe dédiées à la base aux policiers. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/