1 min de lecture Grève SNCF

SNCF : "On a l'impression d'être utilisés, bafoués", dit la CFDT

INVITÉ RTL - Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT-Cheminots, explique pourquoi l'intersyndicale de la SNCF a quitté la concertation avec la ministre des Transports.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
SNCF : "On a l'impression, aujourd'hui, d'être utilisés, bafoués", dit la CFDT Crédit Image : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : Agnès Bonfillon,Quentin Vinet | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon et Quentin Vinet

L'intersyndicale de la SNCF a claqué la porte des négociations avec la ministre des Transports Elisabeth Borne. Les cheminots n'ont que peu goûté d'apprendre dans la presse la date de la fin du recrutement au statut de cheminotle 1er janvier 2020.

"Ce qu'on veut souligner, par un courrier qui va partir officiellement ce soir au Premier ministre, c'est surtout qu'on a besoin de discuter de la méthode", explique Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT-Cheminots.

"À aucun moment on nous a annoncé la décision de la suppression au 1er janvier 2020 de cette mesure. Et on l'apprend dans la presse ! Je crois que l'on a un problème de méthode dans le cadre de la négociation. Il faut absolument que l'on puisse aborder ces sujets sans tabous, en confiance. On a l'impression, aujourd'hui, d'être utilisés, bafoués. Clairement, on n'est pas dans une discussion franche", regrette-t-il. Et de déplorer : "On a également le sentiment que les services de madame la ministre n'ont pas les coudées franches". 

Une porte ouverte

SI la négociation est suspendue, Elisabeth Borne a assuré sur RTL qu'elle restait "la voix du gouvernement". Toutefois, l'intersyndicale ne ferme pas la porte.

À lire aussi
Le président de la République Emmanuel Macron lors d'une allocution en avril 2019 Emmanuel Macron
Emmanuel Macron a-t-il une stratégie pour la grève du 5 décembre ?

"Si le Premier ministre nous dit clairement que madame la ministre des Transports a le mandat de la négociation et peut véritablement négocier avec les organisations syndicales nous reprendrons les négociations", assure  Didier Aubert.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grève SNCF SNCF Cfdt
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants