1 min de lecture Élections sénatoriales

Sénatoriales 2017 : Michèle Alliot-Marie s'est (logiquement) vu refuser son vote

Venue spécialement de Paris pour voter à Pau, l'ancienne ministre ne semblait pas savoir que les députés européens ne font pas partie des grands électeurs.

Michèle Alliot-Marie, en juillet 2017
Michèle Alliot-Marie, en juillet 2017 Crédit : bertrand GUAY / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Michèle Alliot-Marie a fait le voyage pour rien. Dimanche 24 septembre, date des élections sénatoriales, la députée européenne et présidente des Républicains dans les Pyrénées-Atlantiques avait prévu un aller-retour à Pau pour voter. Mais, cette action citoyenne a pris une tournure inattendue lorsque l'ancienne ministre s'est vu refuser l'accès au Parc des expositions de la ville, transformé en bureau de vote pour l'occasion.

C'est ce que rapporte La République des Pyrénées. "Selon plusieurs témoins qui ont assisté à la scène, elle a découvert, à sa grande surprise, qu'elle ne figurait pas sur la liste des grands électeurs", écrit le quotidien local.

Un refus cependant totalement justifié. Contrairement aux parlementaires, conseillers régionaux, conseillers départements et conseillers municipaux, les députés européens ne font pas partie des grands électeurs, seuls citoyens habilités à voter aux élections sénatoriales. Une donnée semble-t-il oubliée par Michèle Alliot-Marie, qui a longtemps siégé à l'Assemblée nationale comme députée des Pyrénées-Atlantiques (1988-2012).

À lire aussi
Sénatoriales en Alabama : pourquoi la défaite républicaine est une claque pour Trump États-Unis
Alabama : pourquoi la défaite républicaine est une claque pour Donald Trump

"MAM" veut des explications

Malgré le refus, Michèle Aliot-Marie n'a pas voulu abdiquer tentant, en vain, de joindre le service juridique du ministère de l'Intérieur dimanche 24 septembre, selon les informations de Franceinfo.

Et l'affaire pourrait se poursuivre dans les prochaines semaines. "Nous ne sommes pas dans une démarche agressive ou velléitaire, mais elle veut une explication", explique son entourage. Avant d’ajouter : "Pourquoi les députés européens ne sont pas grands électeurs alors qu'ils peuvent parrainer les candidats à la présidence de la République ? C'est intéressant de savoir".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections sénatoriales Michèle Alliot-Marie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790242063
Sénatoriales 2017 : Michèle Alliot-Marie s'est (logiquement) vu refuser son vote
Sénatoriales 2017 : Michèle Alliot-Marie s'est (logiquement) vu refuser son vote
Venue spécialement de Paris pour voter à Pau, l'ancienne ministre ne semblait pas savoir que les députés européens ne font pas partie des grands électeurs.
https://www.rtl.fr/actu/politique/senatoriales-2017-michele-alliot-marie-s-est-logiquement-vu-refuser-son-vote-7790242063
2017-09-26 21:27:12
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mx2qqKiMXH40UkBsV4-fZg/330v220-2/online/image/2017/0926/7790242363_michele-alliot-marie-en-juillet-2017.jpg