3 min de lecture Salon de l'agriculture

Salon de l'Agriculture 2018 : "Le concours débile des politiques", lance Olivier Bost

ÉDITO - Olivier Bost en a ras le bol du défilé des politiques au Salon de l’Agriculture, qui traduisent selon lui chez eux sentiment profond de déconnexion avec le monde rural et les agriculteurs.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Salon de l'Agriculture : "Le concours débile des politiques", lance Olivier Bost Crédit Image : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Olivier Bost
Olivier Bost
et La rédaction numérique de RTL

Olivier Bost en a ras le bol du défilé des politiques au Salon de l’Agriculture. Souvenez-vous l’an dernier quand François Fillon avait posé un lapin à tous ses supporteurs en pleine affaire Pénélope et qu’Emmanuel Macron s’était pris un œuf sur la tête c’était un vrai moment. C’était la campagne, le salon était un passage obligé.

Mais là cette année alors qu’il n’y a pas d’élection et bien apparemment les politiques se sont lancés dans un concours débile : passer le plus longtemps possible dans les grands halls du Salon de l’Agriculture. C’est formidable !

Emmanuel Macron a donc ouvert les hostilités la semaine dernière. Plus de 12 heures et 30 minutes sur place. Record battu détenu jusque là par François Hollande qui avait lui même plié le score de Jacques Chirac. Et l’Élysée précise bien que ce n’est pas cela qui réglera les problèmes des agriculteurs. En fait il ne reste de ce passage d’Emmanuel Macron que les échanges musclés avec un céréalier et un cheminot. Heureusement qu’Emmanuel Macron est poli quand il y a des micros, sinon ça aurait donné "casse toi pauv’con" comme avec Nicolas Sarkozy.

À lire aussi
Ce taureau de 920 kilos a été baptisé "Mbappé", lundi 16 juillet. Argentine
Argentine : un taureau baptisé "Mbappé" en hommage au joueur

La surenchère des politiques

Le résultat avec ce record de présence dès l’ouverture du salon c’est que tous les autres font de la surenchère. Il y a donc le premier ministre Édouard Philippe. Il est allé voir les vaches mardi puis hier après-midi et il y retourne ce matin. Il y sera dès 8 heures et n’a rien à son agenda officiel avant ce soir 17 heures . Et celui qui va battre tout le monde c’est le ministre de l’agriculture Stéphane Travert : il y est tous les jours.

L’opposition qui y va de ses petites visites. Laurent Wauquiez il y aura passé deux journées. Lui, comme l’analyse un ponte des Républicains, c’est plutôt pour alimenter sa propre caricature, pour faire oublier ses bêtises devant des étudiants et pour faire oublier tous ses diplômes et ses origines. Il en a fait des tonnes. Jusqu’à lancer cette pique contre Emmanuel Macron : "Il va rarement dans des exploitations agricoles, moi j’y vais tous les mois, il méprise le monde rural". Toujours le concours.

Dans ce jeu, Marine Le Pen a répliqué au président des Républicains : "Le monde rural c’est chez moi", a dit la présidente du Front national. Et vous vous rendez compte le concours est devenu tellement ridicule que ceux qui n’y participent pas sont regardés comme des bêtes bizarres. Nicolas Hulot n’a pas pu résister à la pression : finalement il y est passé juste pour rencontrer la FNSEA.

Nos politiques sont comme des petits garçons qui jouent avec leur tracteur

Olivier Bost
Partager la citation

Les politiques viennent au Salon de l'Agriculture pour y caresser le mythe très fort d’une paysannerie de carte postale, parler à l’inconscient national. Forcément si chacun d’entre nous remonte dans son arbre généalogique il retrouvera à une, deux, trois générations des paysans ça parle à tout le monde.

Nos politiques aujourd’hui sont comme des petits garçons qui jouent avec leur tracteur en s’imaginant proches des agriculteurs. Et puis c’es aussi un endroit où ils peuvent se dire qu’ils rencontrent tout le monde sans barrière et sans filtre. C’est un bain de foule XXL

Mais la grande majorité des visiteurs, à part ceux qui veulent leurs selfies, la grande majorité sont venus pour les vaches, les cochons, les poules, les produits régionaux... Pas les politiques ! Mettez-vous un jour dans le sillage d’un politique un peu éloigné à distance des micros et des caméras vous entendrez là tout ce que pensent vraiment les visiteurs de cette foire médiatique.

Cette surenchère de présence révèle que les hommes politiques se sentent déconnectés et qu’ils n’ont plus beaucoup d’idée pour parler aux Français. C’est la faillite des conseillers en communication. Passer une journée entière, deux jours, dix jours au Salon de l’Agriculture, c’est très "ancien monde". Pour parler des menaces qui pèsent sur les agriculteurs avec les accords de libre-échange, pour débattre des enjeux environnementaux, il n’est vraiment pas utile d’être dans un concours de présence.

Au salon, les politiques veulent montrer qu’ils ne sont pas seulement des technos dans leurs bureaux. Les 12 heures 30 d’Emmanuel Macron et les deux jours de Laurent Wauquiez révèlent en fait le malaise des politiques avec le monde paysan. La crainte aussi de voir la colère des agriculteurs exploser. Car des centaines et des centaines de tracteurs qui bloquent les routes, ça vaut largement une grosse grève à la SNCF.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Salon de l'agriculture Emmanuel Macron Laurent Wauquiez
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792458501
Salon de l'Agriculture 2018 : "Le concours débile des politiques", lance Olivier Bost
Salon de l'Agriculture 2018 : "Le concours débile des politiques", lance Olivier Bost
ÉDITO - Olivier Bost en a ras le bol du défilé des politiques au Salon de l’Agriculture, qui traduisent selon lui chez eux sentiment profond de déconnexion avec le monde rural et les agriculteurs.
https://www.rtl.fr/actu/politique/salon-de-l-agriculture-le-concours-debile-des-politiques-lance-olivier-bost-7792458501
2018-03-01 09:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bFDweymSQyCR1KCNBMAOyw/330v220-2/online/image/2018/0224/7792404585_emmanuel-macron-au-salon-de-l-agriculture-le-samedi-24-fevrier.jpg