1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Retraites, assurance chômage, pauvreté... Découvrez l'agenda social du gouvernement
1 min de lecture

Retraites, assurance chômage, pauvreté... Découvrez l'agenda social du gouvernement

INFOGRAPHIE - Dans un courrier adressé aux partenaires sociaux, Édouard Philippe a présenté les chantiers qui réuniront chefs d'entreprises et syndicats dans les mois à venir.

Une agence Pôle Emploi (illustration).
Une agence Pôle Emploi (illustration).
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Le calendrier des réformes sociales 2018-2019
00:28
Anaïs Bouissou & Camille Kaelblen

L’exécutif n’a manifestement pas l’intention de ralentir le rythme des réformes. Dans un courrier aux partenaires sociaux que s’est procuré RTL le 5 septembre, Édouard Philippe égrène le programme de travail des sept chantiers qui réuniront les représentants des syndicats et des chefs d’entreprise dans les mois à venir.

Ce courrier est une première base de travail avant des concertations et négociations des missions de travail pour construire des lois dont plusieurs prendront effet dès 2019.

Assurance chômage, santé au travail, réduction des absences, retraites, pauvreté, système de santé et perte d’autonomie... De nombreux points y sont abordés.

Tout d'abord, pour réformer l’assurance chômage, salariés et chefs d’entreprises devront répondre à trois questions : comment permettre aux chômeurs d’être moins précaires ? Comment retrouver du travail plus vite ? Et où tailler dans les dépenses pour respecter le budget ? S’ils acceptent de négocier, les partenaires sociaux auront quatre mois pour trancher.

Réforme des retraites et lutte pour la santé au travail

À lire aussi

Deuxième gros chantier : la réforme des retraites. Les pistes de réformes seront enfin connues d’ici un mois et demi, mi-octobre. En complément d’une loi sur le système de retraite, un débat s’engagera sur le vieillissement de la population autour de cette problématique : comment mieux prendre en charge des personnes âgées, qui ont du mal à se débrouiller seules ?


Enfin, et c’est un point essentiel du courrier du Premier ministre, l’État ne peut plus dépenser autant d’argent pour indemniser les arrêts maladie. Une mission a donc été confiée au DRH du groupe Safran, qui devra trouver des solutions pour une meilleure santé au travail. Premier diagnostic attendu dès cet automne.

Le courrier du Premier ministre se termine par une volonté affichée de laisser les partenaires sociaux faire des propositions et de préconiser leur propre agenda social, en plus de celui - relativement contraint - du gouvernement.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/