1 min de lecture UMP

Retraite de président: Sarkozy aurait dû y renoncer

Sarkozy, désormais président de l'UMP, "aurait dû" renoncer à continuer à percevoir son indemnité d'ex-président, selon Cambadélis.

Nicolas Sarkozy, le 27 novembre, à Nîmes. (archives)
Nicolas Sarkozy, le 27 novembre, à Nîmes. (archives) Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis a estimé dimanche 7 décembre que Nicolas Sarkozy "aurait dû" renoncer à continuer à percevoir son indemnité d'ancien président de la République depuis son élection à la présidence de l'UMP.

D'abord interrogé, à l'émission "Tous politiques" (France Inter et Le Parisien/Aujourd'hui en France) à propos de la pension que François Hollande toucherait à sa retraite (près de 36.000 euros mensuels selon Marianne, moins de 20.000 selon l'Elysée), Cambadélis s'est fait l'avocat du chef de l'Etat.

"Pour l'instant, il ne touche pas (...) Le moment venu, il dira ce qu'il fera. (...) Je poserai la question à François Hollande le jour où il ne sera plus président", a déclaré le patron du PS. Selon lui, le cas de Nicolas Sarkozy est différent car "il n'est plus président, il devient chef de parti".

Renoncer à ses émoluments d'ancien président, "il aurait dû le faire, il ne devrait pas s'exposer à ce type de critique et je ne crois pas qu'il soit à 6.000 euros près, vu l'ensemble des conférences qu'il a faites dans la dernière période", a dit Cambadélis.

À lire aussi
Jean-Claude Gaudin le 7 avril 2015 au Sénat. Jean-Claude Gaudin
Jean-Claude Gaudin placé sous le statut de témoin assisté

"Quelqu'un qui fait un chèque rubis sur l'ongle de 360.000 euros" - montant remboursé à l'UMP par Sarkozy pour dépassement de ses frais de campagne de 2012 - "n'est pas à 6.000 euros près. Je ne comprends pas pourquoi il s'est mis dans cette difficulté", cela dit "il fait ce qu'il veut", a encore affirmé le député de Paris.

Jeudi, plusieurs députés socialistes avaient demandé que Nicolas Sarkozy renonce à ses avantages d'ancien président de la République maintenant qu'il est redevenu le chef de l'UMP.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
UMP Politique Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants