1 min de lecture Rachida Dati

Rachida Dati a-t-elle touché 600.000 euros de Renault-Nissan ?

Selon une information de "L'Express", l'ancienne ministre n'aurait pas déclaré cette somme dans la déclaration d'intérêts à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Rachida Dati, le 24 janvier 2019
Rachida Dati, le 24 janvier 2019 Crédit : Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Depuis quelques jours, Renault et Nissan mènent un audit indépendant "sur le fonctionnement et l'utilisation des fonds de la filiale RNBV, censée chapeauter l'Alliance et basée aux Pays-Bas", indique L'Express

"Rachida Dati a été rémunérée par cette 'boîte noire' entre novembre 2009, soit quatre mois après son départ du gouvernement de François Fillon, premier ministre de Nicolas Sarkozy, et février 2013", selon des informations de Bloomberg, reprises par le site de l'hebdomadaire.

L'avocat de l'ancienne ministre, Olivier Pardo, indique qu'il s'agissait d'un travail en tant qu'avocate. L'Express dévoile que Rachida Dati aurait perçu 600.000 euros, "payés en quatre fois". Mais cette somme ne figure pas dans la déclaration d'intérêts à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, qu'elle devait remettre en tant que députée européenne.

"Sa convention a bien été signée en novembre 2009, l'activité a démarré en 2010. Il est inscrit dans la convention qu'elle ne devait prendre effet qu'à compter et sous la condition suspensive de l'inscription au barreau de Paris", explique Olivier Pardo. L'Express cite un "interlocuteur proche de l'Alliance" qui précise que le travail de l'ancienne ministre aurait démarré "dès 2009".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rachida Dati Les Républicains Renault
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants