1 min de lecture Immigration

Quotas d'immigration : le gouvernement "nous prend pour des cons", selon Xavier Bertrand

INVITÉ RTL - Selon le président de la région Hauts-de-France, le gouvernement a fait "une opération de communication et de propagande".

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Xavier Bertrand Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Le gouvernement a présenté, ce mercredi 6 novembre, son plan immigration voulu comme "un juste équilibre". La mesure la plus emblématique, parmi les 20 exposées, est l'instauration de "quotas" ou "objectifs quantitatifs exclusivement" pour l'immigration professionnelle en fonction de la branche d'activité - et non de la nationalité -, dont l'ampleur doit être déterminée chaque année. 

Sur la question des quotas et de l'immigration, Xavier Bertrand rapporte des propos entendus sur le terrain : "En matière d'immigration, on nous a vraiment pris pour des cons". "On est dans une opération de communication et de propagande. Comme si la question des quotas allait tout régler", explique le président de la région Hauts-de-France.

Et d'ajouter : "Derrière la question des quotas, se pose une autre question : est-ce qu'on renonce à former des salariés à ces emplois qui sont disponibles ? Il faut réduire davantage l'immigration économique, tout dépend des besoins (...) Mais ce n'est pas ça qui réglera le problème (...) Le problème de fond en France, c'est que celles et ceux qui n'ont pas de titres pour rester en France, ne repartent pas. Les décisions ne sont pas appliquées".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immigration Xavier BERTRAND
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants