1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Que reproche-t-on à Guillaume Peltier, le porte-parole d'Éric Zemmour ?
1 min de lecture

Que reproche-t-on à Guillaume Peltier, le porte-parole d'Éric Zemmour ?

Après les révélations de "Médiapart" en novembre dernier, le procureur de la République de Blois Frédéric Chevallier a ouvert une enquête préliminaire sur l'utilisation de fonds publics par le député et porte-parole d'Éric Zemmour, Guillaume Peltier.

Guillaume Peltier, député et porte-parole de Reconquête lors d'un meeting d'Éric Zemmour, le 22 janvier 2022.
Guillaume Peltier, député et porte-parole de Reconquête lors d'un meeting d'Éric Zemmour, le 22 janvier 2022.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Marine Derquenne & AFP

Trois mois après les révélations de Médiapart en novembre dernier, le parquet de Blois a annoncé hier, lundi 24 janvier, l'ouverture d'une enquête préliminaire sur l'utilisation de fonds publics par le député de Loir-et-Cher Guillaume Peltier, ex-LR désormais porte-parole d'Éric Zemmour. 

L'article de Médiapart révèle que Guillaume Peltier aurait confié des missions privées à des collaborateurs rémunérés par des fonds publics en provenance de la région du Centre-Val de Loire et de l'Assemblée nationale. Ses anciens collaborateurs auraient été employés pour travailler pour "ses micros-partis" ou pour la promotion de son livre Milieu de cordée paru en octobre 2019. L'enquête a été confiée à la division économique et financière de la section de recherche d'Orléans qui doit "vérifier les conditions exactes d'utilisation de ces fonds" a précisé le parquet dans un communiqué.

Guillaume Peltier dénonce de son côté une "manœuvre" et une "justice politique".

Quant à Alexandre Veraut, l'avocat de Guillaume Peltier, il regrette que "l'enquête préliminaire, secrète par nature et par nécessité, [soit] ici tapageusement annoncée sans aucune raison"; et que "la concomitance du calendrier judiciaire et du calendrier électoral vient jeter le voile d'une suspicion de persécution politique". Son avocat assure toutefois que Guillaume Peltier, qui avait d'ailleurs déjà engagé une procédure pénale pour diffamation contre Mediapart, "n'a rien à redouter de la vérité".

À écouter aussi

Ancien numéro 2 des Républicains, Guillaume Peltier s'est rallié le 9 janvier dernier au candidat Éric Zemmour dont il est devenu le porte-parole.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/