1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Primaire de la gauche : Urvoas sera présent au meeting de Valls à Rennes
1 min de lecture

Primaire de la gauche : Urvoas sera présent au meeting de Valls à Rennes

Info RTL CONFIDENTIELS RTL - Le 16 janvier prochain, l'ancien chef du gouvernement pourrait être entouré des plus bretons des ministres.

Jean-Jacques Urvoas et Manuel Valls à l'Assemblée nationale, le 4 octobre 2016
Jean-Jacques Urvoas et Manuel Valls à l'Assemblée nationale, le 4 octobre 2016
Crédit : SIPA
Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron a pris "conseil" auprès de Ségolène Royal
02:47
Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron a pris "conseil" auprès de Ségolène Royal
02:59
Pauline De Saint-Rémy & Loïc Farge

Manuel Valls, candidat à la primaire de la gauche, ne pourra pas compter sur le soutien de Ségolène Royal. Il n’aura finalement pas non plus l'appui du grognard hollandais Stéphane Le Foll, avant le premier tour de la primaire en tout cas. Le ministre de l’Agriculture avait été un peu échaudé de voir que les proches de Manuel Valls annonçaient son ralliement avant l’heure. Ceux de François Rebsamen et de Marisol Touraine tardent aussi à arriver.

Mais l'ancien premier ministre pourrait avoir de quoi se consoler. Son équipe projette de lui organiser une réunion publique à Rennes, en Bretagne, le 16 janvier prochain. Une réunion où Manuel Valls sera entouré de Nathalie Appéré, la maire de Rennes, mais aussi de Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice, qui est l’un de ses proches, et surtout de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.

Ce sont les plus bretons des ministres. Mais surtout, dans le cas de Jean-Yves Le Drian, un poids lourd du gouvernement, considéré comme l’un des plus fidèles au chef de l’État François Hollande, jusqu'à ce qu’il se prononce implicitement fin novembre en faveur d’une candidature de Manuel Valls.

Jean-Jacques Urvoas, comme Jean-Yves Le Drian, n'auront donc pas été très sensibles aux consignes de discrétion données par Bernard Cazeneuve à ses ministres le week-end dernier dans le "Journal du dimanche". Pour mémoire, il leur avait demandé de rester "à leurs tâches".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/