1 min de lecture Primaire PS

Primaire de la gauche : des internautes payés pour booster les clics du site

Une campagne marketing a permis au site de la primaire d'engranger des "milliers de clics" supplémentaires, parfois de manière artificielle, selon "BuzzFeed News".

Thomas Clay, président de la Haute autorité de la primaire de la gauche, le 22 janvier 2017
Thomas Clay, président de la Haute autorité de la primaire de la gauche, le 22 janvier 2017
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Après les faux chiffres de la participation, le boost des clics sur Internet. Durant la campagne de la primaire de la gauche, des internautes ont été payés pour augmenter artificiellement l'affluence du site officiel des primaires citoyennes. Selon les informations de BuzzFeed News, des "influenceurs" gagnaient de l'argent à chaque fois qu'un clic était réalisé sur un lien spécifique redirigeant vers lesprimairescitoyennes.fr. Grâce à cette campagne, il semblerait que des "milliers de clics" soient tombés dans l'escarcelle de la primaire de la gauche.

Ce système s'est articulé autour de "Value Your Newtork", un site permettant de mettre en relation des marques et des internautes chargés de diffuser sur les réseaux sociaux des liens sponsorisés. Le partenariat semble avoir été mis en place par le biais d'une agence de communication, en relation directe avec les organisateurs de la primaire. D'après des captures d'écran, le revenu par clic pouvait être de 35 ou 70 centimes d'euro, dans une limite totale de 50 ou 60 euros.

Des clics artificiels

Si Value Your Newtork précise à ses influenceurs qu'il ne doit pas y avoir la moindre "incitation directe à cliquer" au moment de partager le message sur les réseaux sociaux, le contraire a néanmoins été constaté. Certains internautes n'ont ainsi pas hésité à demander à leurs proches de cliquer, en leur signifiant bien que leur clic permettait de gagner de l'argent. Des liens semblent également avoir tourné dans des groupes fermés sur Facebook, spécialement créés pour ce genre de campagnes marketing. "Tout ce qui est incitation au clic n’est pas compté. Ça arrive surtout dans les campagnes qu’on ouvre aux influenceurs très grand public. C’est peut-être l’erreur qu’on a eu sur cette campagne", précise un responsable de Value Your Newtork auprès de BuzzFeed News.

Vendredi 20 janvier, à deux jours du premier tour, les organisateurs du scrutin se réjouissaient sur Facebook d'avoir enregistré plus de 1,3 million de connexions sur leur plateforme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Internet Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants