1 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire de la droite : quand Nicolas Sarkozy oublie qu'il a augmenté la TVA en 2012

FACT-CHECKING - L'ancien président de la République ne veut plus s'attaquer à la TVA, qu'il avait pourtant lui-même augmenté avant de quitter l'Élysée.

Nicolas Sarkozy lors du débat de la primaire de la droite du 13 octobre 2016.
Nicolas Sarkozy lors du débat de la primaire de la droite du 13 octobre 2016. Crédit : Capture d'écran LCI
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Nicolas Sarkozy a-t-il la mémoire courte ? Jeudi 13 octobre, lors du premier débat de la primaire des Républicains, le candidat a clairement exprimé ses intentions sur la politique fiscale qu'il compte mettre en oeuvre en cas de victoire à la présidentielle. "À mon tour de dire que je suis totalement opposé à la hausse de la TVA pour la raison simple que François Hollande l'a fait. S'il y a l'alternance, ce n'est pas pour qu'on ait la même politique fiscale", a-t-il déclaré sur le plateau de La Primaire Le Débat.

S'il est vrai que François Hollande a fait passer les taux de TVA de 19,6% à 20% (taux normal) et de 7% à 10% (taux réduit) en septembre 2013 malgré sa promesse de campagne, Nicolas Sarkozy a également changé d'avis sur la question. Quelques mois avant de quitter l'Élysée en 2012, l'ancien chef de l'État avait défendu bec et ongles ce qu'il avait baptisé la "TVA sociale". En théorie, le taux normal avait ainsi bondi de 1,6 point, passant de 19,6% à 21,2%. Il devait entrer en vigueur le 1er octobre 2012. Dans les faits, il n'a jamais été appliqué : la mesure ayant été abrogée quelques semaines après l'arrivée de la gauche au pouvoir.

L'objectif de cette augmentation du taux était de réduire les cotisations sociales patronales affectées au financement de la branche famille pour améliorer la compétitivité des entreprises. "Cette mesure donnait la possibilité de faire financer notre protection sociale par des pays du produisent à bas coûts", regrettait alors Christian Estrosi dans Le Monde. La mesure ayant participé à sa défaite de 2012, Nicolas Sarkozy ne veut visiblement plus en entendre parler.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Nicolas Sarkozy TVA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants